[bilan] Big Little Lies, mini-série de David E. Kelley (2017)


Mini-série adaptée d'un roman de Liane Moriarty.
Créée par David E. Kelley. Mis en scène par Jean-Marc Vallée.
Saison de 7 épisodes d'une heure.
Avec Nicole Kidman, Shailene Woodley, Reese Witherspoon, Alexander Skarsgård, Adam Scott, Zoë Kravitz, James Tupper, Laura Dern, Jeffrey Nordling, Santiago Cabrera...
Par le biais de leurs enfants du même âge, Madeline, Celeste et Jane se lient d'amitié sans se douter que des mois plus tard, elles vont se retrouver au cœur d'une enquête policière suite à un tragique accident survenu lors d'une fête d'école...

Adaptée d'un roman de l'auteure australienne Liane Moriarty, Big Little Lies est une mini-série américaine dont l'histoire a été transposée à Monterey, sur la côte californienne. Dès le premier épisode, nous apprenons qu'un décès suspect vient d'avoir lieu lors d'une fête d'école. Une enquête policière est menée au sein de la petite communauté où tout le monde a l'air de se connaître, mais dont les relations semblent envahies de mensonges et de faux-semblants. Ce sont surtout les femmes qui sont au cœur de l'intrigue, entre amitiés sincères et jalousies exacerbées les unes envers les autres. Comme dans une cour d'école, des clans se forment, certaines s'allient plus que d'autres, comme le trio que forment Madeline, Celeste et Jane, nouvelle arrivante dans la petite ville de Monterey. Les histoires de couple sèment également le trouble, divorces, nouveaux conjoints, violences conjugales, mère célibataire au passé douloureux, adultère...

Big Little Lies est une mini-série qui se suit en sept épisodes d'une heure, cela semble court, mais elle aurait gagnée en profondeur avec moins d'épisodes et d'intrigues qui trainent en longueur. Comme souvent, il est préférable d'en lire le roman original dont est inspirée la série. Cela dit, la série se regarde avec attachement et curiosité : qui est mort tragiquement lors de cette soirée ? quel(s) secret(s) cachent-elles ? L'homme a peu de place dans cet échiquier, il se retrouve souvent avec le mauvais rôle dans le récit, ou apparaît comme un prédateur. La série dénonce en même temps les violences domestiques et ces femmes qui laissent sous silence leur situation par peur, honte ou déni. Malgré des thématiques assez fortes, la trame scénaristique penche vers des orientations féministes en les effleurant, sans vraiment rendre les personnages féminins aussi intenses qu'on le souhaiterait. Le casting est pourtant plutôt bien choisi, Nicole Kidman en tête, avec un rôle difficile à jouer face à un Alexander Skarsgård antipathique et tétanisant. Pour Shailene Woodley, il est dommage que ses scènes se répètent (jogging, musique, rendez-vous avec l'institutrice). Quant à Reese Witherspoon, son interprétation manque légèrement de mordant, mettant entre parenthèse le côté plus cinglant du personnage de Madeline. 

Une seconde saison vient d'être annoncée pour la série, elle sera également écrite par Liane Moriarty. Cette mini-série se tient très bien avec ses sept épisodes, les séries qui fonctionnent bien devraient s'arrêter sur de bonnes notes plutôt qu'user le filon inutilement. Mais cette saison 2 sera peut-être d'aussi bonne qualité, qui sait ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire