[bilan] Séries de l'année 2016


Dans ce top 10, j'ai réuni les séries tv qui ont marqué mon année 2016. Ayant à peine terminé certaines d'entre elles, je les cite rapidement en fin de billet.



- 1 -
The Night of (Richard Price et Steven Zaillian, 2016)

Pour son ambiance sombre et pesante, pour son casting et parce que cette série m'a tenu en haleine jusqu'à la fin.



- 2 -
Black Mirror (Charlie Brooker - saison 3)

Troisième saison pour cette série dystopique, elle fascine toujours autant même si ses intrigues sont moins glaçantes que certains précédents épisodes. À noter la bande originale de l'épisode Nosedive, composée par Max Richter : fantastique !


- 3 -
The Crown (Peter Morgan, 2016)

Belle immersion au cœur de la famille royale d'Elizabeth II quand elle accède au trône d'Angleterre suite au décès du Roi Geroges VI. Délicieusement fascinant.



- 4 -
Atlanta (Donald Glover, 2016)

Avec son ton désenchanté et mélancolique, Donald Glover fait mouche avec cette série au format court de 30 minutes par épisode. La série nous immerge dans l'univers musical du rap de la ville d'Atlanta, elle met aussi en avant la vie d'un jeune père qui a du mal à joindre les deux bouts mais qui est prêt à tout pour sa fille.



- 5 -
The Get Down (Baz Luhrmann et Stephen Adly Guirgis, 2016)

Belle plongée dans un New York des années 70 qui est en train de vivre tout un tas de bouleversements sur ses scènes de musique et de danse : le mouvement hip-hop est né !



- 6 -
American Crime Story (Scott Alexander et Larry Karaszewski, 2016)

Retour sur l'affaire juridique phare de 1995 : le procès controversé et ultra-médiatisé d'O.J. Simpson. Sarah Paulson et Sterling K. Brown s'imposent sur le reste du casting. Après une première saison captivante, la seconde sera orientée sur l'Oragan Katrina.



- 7 -
Making a Murderer (Laura Ricciardi et Moira Demos, 2016)

Autre série judiciaire, en format documentaire cette fois-ci, Making a Murderer passionne par sa capacité à nous plonger dans l'histoire invraisemblable de Steven Avery d'une condamnation de 18 années de prison, innocenté ensuite grâce à un test ADN.



- 8 -
Stranger Things (Matt et Ross Duffer, 2016)

Ambiance années 80, Stranger Things propose un mélange de genres et de références qui m'a laissé un sourire d'un bout à l'autre de cette première saison.



- 9 -
Preacher (Sam Catlin, Evan Goldberg et Seth Rogen, 2016)

Adapté de la bande dessinée de Garth Ennis (scénario) et Steve Dillon (dessin), Preacher m'a surtout plu pour... ses personnages secondaires : Tulip (Ruth Negga) et Cassidy (Joseph Gilgun) à l'accent incroyable. Une série divertissante.



- 10 -
The Fall (Allan Cubitt - saison 3)

La série avait déjà fait partie de mon top 10 en 2013, cette saison 3 possède toujours cet élan hypnotisant grâce à des dialogues ciselés et une atmosphère oppressante. À voir.




Mes flops :
Good Girls Revolt (Dana Calvo, 2016). Cette première saison sera unique, et je comprends cette décision, le sujet m'intéressait pourtant beaucoup. L'histoire se situe à la fin des années 60, au sein de la rédaction d'un journal. Les femmes travaillant pour ce quotidien se sont liguées en portant plainte contre leur hiérarchie : elles ont revendiqué le droit de pouvoir écrire des articles comme les hommes (leur job était d'effectuer uniquement les recherches). Basée sur le livre autobiographique de Lynn Povich, la série s'enlise malheureusement dans des intrigues secondaires qui prennent trop de place sur le reste. Dommage.

The Kettering Incident (Vicki Madden et Vincent Sheehan, 2016). Beaucoup de promesse pour cette série australienne pleine de mystères. Les décors naturels de la Tasmanie envoûtent, l'intrigue de départ est énigmatique, mais mon intérêt s'est rapidement effondré. Chouette casting malgré tout, avec une Elizabeth Debicki en tête de liste.

En cours de visionnage :
The OA (Zal Batmanglij et Brit Marling, 2016). Étrange univers, des idées étranges aussi : Prairie Johnson a disparu pendant sept années, elle était aveugle, elle revient en ayant retrouvé la vue. Que lui est-il arrivé ? J'en suis encore à cette question, je commence tout juste la série...

Crashing + Fleabag (Phoebe Waller-Bridge, 2016). S'il y a bien une scénariste britannique à suivre cette année, c'est Phoebe Waller-Bridge ! Elle ose (presque) tout et c'est (presque) toujours drôle.

Search Party (Sarah-Violet Bliss, Charles Rogers et Michael Showalter, 2016). Étrange série que je commence à peine, avec une excellente Alia Shawkat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire