Frantz de François Ozon (2016)

Frantz, un film écrit et réalisé par François Ozon (2016)
Avec Paula Beer, Pierre Niney, Ernst Stötzner, Marie Gruber, Johann von Bülow, Anton von Lucke et Cyrielle Clair.
Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, une jeune Allemande pleure la mort de son fiancé, Frantz, mort au front en France. Au cœur de ce deuil, elle va faire la rencontre d'un Français venu déposer des fleurs sur la tombe de Frantz.
Nouveau long-métrage écrit et réalisé par François Ozon, Frantz est un film en noir et blanc dont les dialogues sont quasi intégralement en allemand. Le réalisateur français a choisi le drame historique comme genre pour ce nouveau film, même si cette approche se révèle plus complexe qu'elle n'en a l'air. Le récit va suivre l'histoire d'une jeune allemande (interprétée par l'excellente Paula Beer) dont le fiancé est décédé sur le front en France. Inconsolable, elle va bientôt faire la rencontre d'un Français, venu fleurir la tombe de son Frantz. Qui est-il ? Pourquoi venir jusque dans un pays dont les cicatrices sont encore trop douloureuses et l'animosité trop vive envers les Français ? 

Frantz est surtout l'histoire de remords, de blessures psychiques laissées par la guerre. Mais où commence et où s'arrête la vérité qu'Adrien souhaite libérer de son esprit ? Tout deux pacifistes, Frantz et Adrien n'ont pas souhaité participer à cette guerre. Poussés par leur famille et cette grande notion de patrie (juste en passant : la scène de la Marseillaise m'a parue de trop dans le film), ils n'ont pas choisi d'avoir un fusil entre les mains. Mais François Ozon nous a-t-il bien exprimé clairement toute l'histoire ? Depuis le début du film, j'ai voulu croire à un autre récit. Par le biais de souvenirs racontés par Adrien qui fait revivre Frantz grâce à de délicieux passages en couleur, notre imagination relie les points d'un tout autre schéma narratif. J'avoue avoir mal vécu les évènements qui ont suivi, mais justement, c'est là tout le génie du réalisateur français : le mensonge est raconté à des proches qui ne supporteraient pas la vérité, les secrets n'ont-ils pas une meilleure place dans le cœur de ceux qui les possèdent ?

Frantz est un très beau film, triste, qui nous laisse sur un sentiment de questionnement. Ça me plait assez finalement. À suivre la bande-annonce, le film est sorti sur les écrans depuis le 7 septembre dernier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire