[bilan] Stranger Things de Matt et Ross Duffer (Netflix, 2016)


Stranger Things, série tv créée par les frères Duffer (Matt & Ross).
Saison 1 de 8 épisodes.
Avec Winona Ryder, David Harbour, Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin, Natalia Dyer, Charlie Heaton, Cara Buono, Matthew Modine...
1983, à Hawkins (Indiana), Will Byers, 12 ans, disparaît mystérieusement. Sa bande d'amis se lance à sa recherche. Ils vont rapidement faire la rencontre d'une étrange jeune fille. Parlant peu, elle possède sur son bras un tatouage : le chiffre 11. Serait-elle la clé des mystérieux évènements qui ont lieu dans cette petite ville en apparence tranquille ?
Stranger Things fait partie des nouvelles séries diffusées par la plateforme Netflix, mise en ligne le 15 juillet dernier. L'histoire s'installe très rapidement dans cette petite ville d'Hawkins. Mélange de fantastique et d'horreur, la série est surtout un éloge à la culture pop des années 80. Elle nous fait revivre les ambiances en apparence paisible et sans histoire des villes du Maine de Stephen King, ou celles de Steven Spielberg. Sans oublier leur attachement à mettre en scène des histoires d'amitié que rien n'altérera. La touche de fantastique et d'horreur renforce encore plus cette recette magique. Et au fur et à mesure des scènes et des épisodes, les références nous reviennent en masse à l'esprit. Stand By me, Les Goonies, E.T., Poltergeist, Star Wars, Rencontres du 3e type, Altered States, Alien, Minority report, The Thing, Evil Dead, et même le tout récent Under the Skin, et j'en passe...

À défaut d'être originale, Stranger Things fonctionne pourtant à merveille. Elle nous embarque avec facilité dans un univers plein de mystères, la série se révèle d'une efficacité et d'une simplicité qui font plaisir à voir. Les jeunes acteurs sont tous divinement choisis : de la mini-Furiosa au gang des quatre meilleurs amis, en passant par les grands frères/sœurs. La série fait aussi revivre cette culture pop des années 70/80 par le biais de la musique et une excellente bande originale, des objets de toutes sortes de l'époque, et les jeux également. Cette première saison est d'autant plus attrayante par son format court de 8 épisodes, et même si elle n'est pas renouvelée, Stranger Things est surtout synonyme de divertissement. Et de nostalgie aussi. À suivre une bande-annonce, le générique et deux affiches :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire