Hail, Caesar! {Ave César} de Joel & Ethan Coen (2016)


Film de Joel et Ethan Coen (2016).
Avec Josh Brolin, George Clooney, Alden Ehrenreich, Ralph Fiennes, Scarlett Johansson, Tilda Swinton, Frances McDormand, Channing Tatum, Jonah Hill...
À Hollywood pendant les années 50, Eddie Mannix travaille pour le compte des Studios Capitol Pictures. Il a pour mission de régler les problèmes en tout genre des stars, comme l'étrange disparition du renommé Baird Whitlock, ou encore l'ajout de l'acteur Hobie Doyle au générique d'un film dont le style lui est complètement étranger...
Trois ans après la sortie du film Inside Llewyn Davis, Joel et Ethan Coen sont de retour à l'écriture et la réalisation d'Ave César, sorti le 17 février dernier. Les deux frères se sont cette fois-ci intéressés au monde du cinéma, plus particulièrement aux années 50. Âge d'or du cinéma américain, cette période a été marquée par le triomphe de grandes productions hollywoodiennes impliquant en conséquence un florilège de stars dont il a fallu choyer et gérer autant leur emploi du temps, leurs exigences que les potins relayés par la presse. En tant que cinéphile, cet univers se révèle évidemment plus qu'attrayant. Il est dommage que le scénario soit si paresseux et uniquement imprégné de scènes-clés caractérisant le cinéma des années 50. 

Ave César est naturellement truffé de références, de films, comme de stars. Alden Ehrenreich fait une prestation remarquée, et drôle, en jouant le personnage du cow-boy qui décroche un rôle (trop) riche en dialogues. La scène de la réplique que le réalisateur lui fait répéter rappelle la scène d'Audrey Hepburn dans My Fair Lady où elle doit ressasser la phrase "The rain in Spain stays mainly in the plain". La comédie musicale est aussi à l'honneur avec la séquence dansée qui rappelle le film On the Town (Un Jour à New York en français), avec un Channing Tatum qui s'amuse et amuse. Certains sites internet ont collecté les références de films, de personnalités et de liens vers le cinéma Hollywoodien de ces années-là, je vous conseille cet article plutôt bien détaillé.

Passé l'idée qu'Ave César soit consacré au monde du cinéma, il ne reste malheureusement que peu de points positifs au film pour paraître pleinement jouissif. Les scènes s'enchaînent comme pour valider un cahier des charges, seul reste l'enthousiasme du cinéphile qui ne peut détester un film mettant à l'honneur le cinéma. Les frères Coen n'avaient pas déçus leur public depuis un moment, Ave César est un film léger et malgré tout amusant, mais il reste un long-métrage mineur dans leur filmographie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire