Life d'Anton Corbijn (2015)


Life d'Anton Corbijn (2015)
Scénario de Luke Davies. Chef opérateur : Charlotte Bruus Christensen.
Avec Robert Pattinson, Dane DeHaan, Alessandra Mastronardi, Peter Lucas, Kelly McCreary...
Membre de l'agence Magnum, Dennis Stock s'est fait connaître en 1955 grâce à son photo-reportage consacré à James Dean. Ce film est l'histoire de leur rencontre et les liens qui se sont tissés entre eux au cours de ces quelques mois avant que l'acteur ne soit connu du grand public.
Le film s'ouvre dans une chambre noire, à la lumière d'une lampe inactinique. Le photographe Dennis Stock est autant le sujet principal de Life que celui qu'il a photographié en 1955 pour le compte du magazine Life : James Dean. Dane DeHaan s'en sort pas mal dans le rôle de l'acteur mythique, mais il est difficile de se détacher de l'image emblématique de James Dean. La même chose s'était produite avec le film My week with Marilyn, où là aussi, la version de Michelle Williams en Marilyn Monroe était à la fois convaincante mais risquée dans le sens où tout le monde ne se retrouve pas forcément dans les réinterprétations d'acteurs symboliques.

Pour revenir au film Life, le récit est centré sur le photographe Dennis Stock, qui accompagna la rapide ascension de James Dean, au début de l'année 1955. La réalisateur Anton Corbijn, lui-même photographe (il apparaît d'ailleurs parmi les photographes du tapis rouge en début de film), propose ici le portrait d'un jeune photographe dont l'œil est attiré par ce petit quelque chose de mystérieux dans le comédien. Je vois ce film comme celui d'un passionné qui a voulu mettre en valeur le métier de photo-reporter dont la mission est de dépasser les simples portraits d'acteurs / regard objectif. Le reportage réalisé par Dennis Stock a permis de construire l'histoire autour de ce jeune acteur de 24 ans, jusque dans sa famille en Indiana, et d'alimenter encore plus le mythe.

Les scènes du film où Robert Pattinson (Dennis Stock) photographie Dane DeHaan (James Dean) sont facilement reconnaissables quand on devine les clichés devenus célèbres. Ceci étant, sans avoir un goût prononcé pour le 8e art, je ne sais pas si le film peut plaire à un large public. Le film Life relève un défi, celui de revenir sur l'histoire d'une rencontre entre deux jeunes gens dont les carrières débutaient tout juste. Le résultat est honnête mais sans être passionné de photographie, le spectateur aura du mal à se sentir pleinement investi dans cette histoire.

► Pour découvrir d'autres films traitant des thématiques de la photographie et du photojournalisme : Photography & Photojournalism.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire