[mini-série] The Honourable Woman d'Hugo Blick (BBC Two & Sundance TV)


The Honourable Woman, écrit et réalisé par Hugo Blick (2014, BBC Two & Sundance TV)
Mini-série en 8 épisodes de 60 minutes - Diffusion sur Canal + dès le 29 juin 2015
Avec Maggie Gyllenhaal, Stephen Rea, Lubna Azabal, Katherine Parkinson, Andrew Buchan, Tobias Menzies...
Nessa Stein (Maggie Gyllenhaal) est à la tête de l'entreprise familiale depuis huit ans, celle-ci a pris les rênes à la suite de son frère. D'origine anglo-israëlienne, elle vient tout juste d'être nommée à la Chambre des Lords pour ses actions en faveur du processus de paix en Palestine. Alors qu'elle est en train de prévoir un réseau de fibres optiques en Cisjordanie, son associé palestinien est assassiné. Au même moment, Kasim, le fils de sa meilleure amie, est kidnappé... 
Trois ans après The Shadow Line, Hugo Blick a écrit et réalisé la mini-série The Honourable Woman, produite par BBC Two et Sundance TV. La série est diffusée par la chaîne Canal + à partir du lundi 29 juin. L'actrice Maggie Gyllenhaal a reçu le Golden Globe de meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm en janvier dernier.

Situé au cœur du conflit israëlo-palestinien, le récit de The Honourable Woman nous embarque à la fois dans une histoire d'espionnage suite au "suicide" d'un entrepreneur palestinien, d'un thriller avec la poursuite des ravisseurs du jeune Kasim, tout en offrant le portrait d'une femme étonnante. Femme d'affaires, célibataire, et représentante de la paix, Maggie Gyllenhaal interprète avec beaucoup de justesse et de force son personnage, qui va s'étoffer au fil de l'histoire en révélant certains secrets, et une part d'ombre et de détresse non soupçonnée dès le départ. Hugo Blick va dévoiler son histoire au fur et à mesure des épisodes, en égrenant avec intelligence les différents éléments du récit. Le conflit au Proche-Orient n'est finalement qu'une toile de fond à l'histoire. Même si la série ne prend pas parti vis-à-vis de la situation politique, elle se révèle pourtant bien complexe et dense.

The Honourable Woman peut sembler patauger au cours des premiers épisodes, une certaine patience est nécessaire, rien que pour la performance de Maggie Gyllenhaal, mais aussi pour la mini-série dans son ensemble. Sans s'enfoncer dans un état des lieux manichéen sur les conflits au Proche-Orient, la série s'intéresse surtout aux répercussions d'un assassinat : celui du père de Nessa et Ephra Stein, alors qu'ils n'étaient que des enfants. La double nationalité des Stein et leur implication dans le processus de paix en Palestine et Cisjordanie vont compliquer leurs activités d'entrepreneurs, leurs vies, et celles de leurs proches. L'ambiance sombre et parfois brutale de la série est magnifiée par l'excellente photographie de Zac Nicholson et George Steel. Le casting qui entoure Maggie Gyllenhaal est aussi très bon : de Stephen Rea qui incarne le rôle d'un représentant du MI6 à Tobias Menzies (OutlanderRome), en passant par Andrew Buchan (Broadchurch), ou encore Lubna Azabal, qui a été révélée par le film Incendies de Denis Villeneuve en 2010. À suivre la bande-annonce britannique, que j'ai préféré à l'américaine, avec des images plus posées et moins racoleuses, ainsi qu'un montage avec des interviews de Maggie Gyllenhaal, de Stephen Rea, d'Andrew Buchan et de l'auteur Hugo Blick. Par contre la série est initialement composée de 8 épisodes, Canal + en annonce 9...



Vidéo Canal + :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire