[Premiers Plans] La Lampe au Beurre de Yak de Wei Hu


Court-métrage présenté en ce moment en compétition au festival Premiers Plans à Angers, La Lampe au Beurre de Yak, de Wei Hu, a également fait partie de la sélection de la Semaine de la Critique lors du dernier festival de Cannes. Je n'avais encore jamais parlé de court-métrage sur ce blog, je voulais parler un peu de celui-ci parce qu'il a été ma seule occasion de la journée de sourire parmi tous les films que j'ai eu l'occasion de voir lors de ce week-end de festivals. En plus de A Touch of Sin (rattrapé grâce au festival Télérama), Premiers Plans m'a permis de découvrir Class Enemy de Rob Bicek, Tonnerre de Guillaume Brac et puis Song of Silence de Zhuo Che, ces 4 longs-métrages abordant à un moment ou à un autre le thème du suicide...

Donc ce film, La lampe au Beurre de Yak, il fallait absolument que j'en dise deux mots. Alors que la caméra reste fixe tout au long de ses 16 minutes, un photographe et son assistant prennent en photo des tibétains, qui défilent un à un, en famille, seuls, ou en jeunes mariés... Je garderais en tête cette grand-mère qui n'a jamais été prise en photo et qui n'en revient pas d'être devant ce fabuleux décor qu'elle aurait tant rêvé de voir en vrai. Bref, ce film est un sourire grand comme ÇA.

Son réalisateur, Wei Hu, a été interviewé lors de la Semaine de la Critique et raconte son cheminement quant à ce projet, surtout par rapport à la photographie, s'étant notamment inspiré de clichés que Marc Riboud avait fait en Chine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire