Prisoners de Denis Villeneuve (2013)

Prisoners Jake Gyllenhaal Denis Villeneuve

Prisoners de Denis Villeneuve (2013)
Scénario de Aaron Guzikowski - Photographie de Roger Deakins
Avec Jake Gyllenhaal, Hugh Jackman, Viola Davis, Maria Bello, Terrence Howard, Paul Dano, Melissa Leo, Dylan Minnette...
Au sein d'une petite bourgade de Pennsylvanie, deux petites filles sont kidnappées. Recherches, enquêtes, interrogatoires, entre les soupçons et la colère, jusqu'où sont prêts à aller les parents des enfants ? En  quête de la vérité, l'inspecteur Loki est tiraillé entre un manque de preuves et la fureur des parents devant les heures et les jours qui s'écoulent...
Remarqué en 2010 pour son film Incendies, le réalisateur québécois est de retour cette année avec ce thriller, Prisoners, sans oublier Enemy qui a juste été diffusé en festival, et où il retrouve également l'acteur Jake Gyllenhaal. Prisoners est un film sombre qui retrace le difficile parcours de deux familles suite à la disparition de leur fille respective. Deux acteurs se démarquent clairement dans ce film, Hugh Jackman qui interprète l'un des deux pères, et Jake Gyllenhaal qui joue le rôle de l'inspecteur de l'enquête chargé de retrouver les deux jeunes filles. Ils sont également entourés d'un beau casting, Viola Davis, Terrence Howard, Maria Bello, Paul Dano, ou encore Melissa Leo.

Étrangement, chaque début de film de Denis Villeneuve me donne l'impression d'avoir toutes les clés en main dès le départ, la suite étant ainsi une savante reconstitution d'un puzzle. Bien sûr, cela n'est qu'une sensation (mais cette fois encore, je ne me suis pas trompée). L'atout majeur du long-métrage revient surtout à la façon dont les évènements et les personnages sont posés. Le temps a une certaine importance dans ce récit, c'est une course contre la montre pour retrouver les deux gamines, mais prendre le temps de découvrir tous les personnages a aussi son importance. Quelques détails ont été ajoutés vis-à-vis du détective Loki par exemple, son côté angoissé est montré avec quelques tics (clignements des yeux...). L'ambiance du film est lugubre et sombre (et m'a parfois fait penser à la série The Killing), ce thriller aurait définitivement une autre atmosphère par grand soleil. Tous les personnages sont donc traités soigneusement sur la durée du long-métrage (qui dure quand même 2h26), même si l'allure de certains d'entre eux m'a paru légèrement démesurée. Bref, Prisoners est un bon film à suspens, porté par un excellent casting où l'intérêt se porte surtout sur le trajet parcouru par le récit. Et puis dernière chose, la photographie de Roger Deakins est encore une fois magnifique. Un film à voir. En bonus, voici une courte interview de Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal lors du dernier festival de Toronto :

2 commentaires:

  1. Une bonne surprise en ce qui me concerne, et le plaisir de retrouver Jake, qui plus est dans un bon rôle.

    RépondreSupprimer
  2. Complètement d'accord, j'espère que les suivants vont être de la même qualité.

    RépondreSupprimer