Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow


Film de Kathryn Bigelow (2012)
Avec Jessica Chastain, Jason Clarke, Kyle Chandler, Joel Edgerton, Reda Kateb, Jennifer Ehle, Harold Perrineau, Jeremy Strong...

Un écran noir, des cris perçus sans qu'une image n'apparaisse à l'écran, les tours du World Trade Center viennent d'être touchées, un appel au 911 est lancé, les pleurs et les cris sont d'autant plus persistants, l'opératrice tente de rassurer la victime. Le ton est donné pour Zero Dark Thirty, Kathryn Bigelow nous immerge tout de suite dans le contexte sans avoir besoin de nous montrer d'images, suscitant le même effet escompté. Un prélude glaçant. S'ensuit une traque d'Oussama Ben Laden qui durera dix années.

Quatre ans après The Hurt Locker, Kathryn Bigelow revient avec un nouveau film lié aux conflits avec le Moyen-Orient. En rôle principal, Maya est une analyste qui œuvre au cœur des recherches et de cette chasse envers Ben Laden et ses officiers. Plus que déterminée, son personnage aurait très bien pu être interprété par son homme, on ne sait rien d'elle —a-t-elle une vie personnelle en dehors de son métier, d'où vient-elle—, finalement, elle suit son objectif comme un soldat. En somme, cela ne change pas grand chose, mais j'aime assez l'idée que certains évènements déterminants dans cette affaire sont effectués par des femmes (sa collègue Jessica et l'entrevue ratée avec le médecin potentiellement informateur, Debbie qui retrouve la trace d'Abu Ahmed, et puis le fameux "I'm the motherfucker that found this place" de Maya). Toujours présentés en filigrane, l'hypersensibilité ou l'opposition homme-femme ne font pas partie de la description de ces personnages, le cran de Maya étant surtout représenté par un point sur la table pour faire avancer les choses, ainsi que beaucoup d'assurance et de conviction (et un peu de chance aussi).

Il est bien dommage de voir que Zero Dark Thirty soit réduit à cette histoire controversée des séquences de tortures, car tout compte fait, la réalisatrice ne cherche pas à pointer du doigt ni les instigateurs de ces pratiques ni les actes contestés, elle décrit surtout les faits. La torture a-t-elle vraiment servie? Des éléments-clés ont-ils été trouvés ainsi? Sûrement, peut-être, toujours est-il que cela fait maintenant partie de l'Histoire et que passer à côté de ces évènements sans en parler aurait tronquer le travail de fond sur ce film. Thriller, action, documentaire, drame, le long-métrage se révèle en tout cas passionnant jusqu'à son épilogue, des poursuites aux périodes d'attente, où à aucun moment le doute ne s'installera. Jessica Chastain est tout simplement parfaite dans ce rôle, symbolisant la persévérance, dont les larmes d'aboutissement concluent en beauté le film. 5/6

6 commentaires:

  1. @My Little Discoveries : Tout est relatif dans les notes, ici j'ai été captivée d'un bout à l'autre du film, et Jessica y est excellente, suffisant pour moi pour un joli 5 :)

    RépondreSupprimer
  2. 5 sur 6 ! j'avais envie d'aller voir ce film, du coup je vais y courir, je te fais entièrement confiance.

    RépondreSupprimer
  3. @Kryssian : Quelle pression^^ Si jamais tu n'as pas aimé, n'hésite pas à venir me le dire ;)

    RépondreSupprimer
  4. Même note et même avis pour moi, c'est très prenant (surtout forcément toute la séquence de LA mission), et en effet la polémique sur les scènes de torture n,a pas vraiment lieu d'être : il y a eu de la torture ça aurait été malsain justement de le cacher.
    Et comme toi je me demande qui est Maya, d'où vient-elle, quelle est sa vie perso... ça ferait une bonne série, la vie des agents de la CIA en poste un peu partout dans le monde comme ça...

    RépondreSupprimer
  5. @Blythe : Cela dit j'aime assez ne rien connaître d'elle en dehors de son travail, ça ajoute une certaine force je trouve à son personnage. Une série pourquoi pas, je suis assez fan du monde de l'espionnage et des analystes ;)

    RépondreSupprimer