Sweet Eighteen de He Wenchao (2012)


Film de He Wenchao (2012)
Avec Zhou Wenyi, Qi Qi, Teng Fei, Zheng Shuang, Yang Tao, Liu Qiancheng, Jiang Zhonghua.

He Na et sa mère Zhang Lan vivent dans une petite ville en bordure de la rivière Xiang. Venant de fêter ses 18 ans, He Na ne comprend pas comment sa mère puisse aimer un homme qui ne la respecte pas. C'est lorsqu'elle fait la rencontre de Xia Hong, serveuse dans un bar, qu'elle découvre ce qu'est l'amour et comprend ce que vit émotionnellement sa mère.

Après Casa Nostra, j'ai eu envie de revenir sur d'autres films découverts lors du dernier festival Premiers Plans à Angers. Consacré aux premiers films européens, le festival s'est engagé depuis 2011 à échanger des sélections avec la Chine, festival qui s'intitule Beijing First Film Festival. Six longs-métrages et quatre courts ont été ainsi présentés, Sweet Eighteen étant celui qui m'a le plus touchée. À tout juste 30 ans et un master en réalisation, l'adorable He Wenchao (qu'on a failli ne pas rencontrer parce qu'elle s'était perdue dans les rues de la grande ville d'Angers) signe donc ici son premier long-métrage.

Esthétiquement très beau, le film nous immerge au cœur d'une jeunesse chinoise un peu perdue. He Na est artiste et souhaite vivre de ses talents. Au tout début de ses études, l'avenir semble incertain pour beaucoup d'entre eux. Quand, en plus, le soutien des parents semble inexistant, ces jeunes livrés à eux-mêmes ont du mal à retrouver leurs repères, entre la pression de choisir une voie qui leur apportera un avenir professionnel stable, et la recherche de soi. Le récit suit aussi l'histoire d'une rencontre, d'une histoire d'amour et d'homosexualité. Sweet Eighteen a été très apprécié lors de festival, dommage qu'il n'ait pas eu droit à une sortie nationale en Franc, ou ailleurs dans le reste du monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire