Babycall, de Pål Sletaune


Film de Pål Sletaune (2012)
Avec Noomi Rapace, Kristoffer Joner, Henrik Rafaelsen, Vetle Qvenild Werring, Bjørn Moan, Torkil Johannes Swensen Høeg...
Récemment installée dans un immeuble d'appartements sociaux avec son fils, Anna se procure un babyphone afin de pouvoir veiller sur lui. Mais en entendant les cris d'un enfant d'un autre appartement, elle revit la période traumatisante qu'elle vient de traverser...
Film norvégien de Pål Sletaune, Babycall est un thriller dont l'actrice principale, Noomi Rapace, enchaîne les rôles sur grand écran cette année, après Sherlock Holmes : Game of Shadows, et dernièrement Prometheus. Le film débute avec une courte scène plutôt saisissante, que j'ai étrangement vite oubliée ensuite. Anna et son fils emménagent tout juste dans un immeuble social pour familles en difficulté. Séparée d'un mari violent, elle tente de rétablir sa vie avec son garçon, école, nouvelle rencontre, soutien médical. 

L'atmosphère est froide et pesante, le film se révèle d'autant plus étrange avec les égards mentaux d'Anna. Sans trop comprendre ce qui lui arrive, Babycall se montre plutôt réussi sans son approche de la lente reconstruction personnelle, même s'il a tendance à piétiner à mi-parcours. Noomi Rapace est excellente en mère terrifiée par tout. Cette année, avec Oslo, 31 Août, les films norvégiens se montrent bien sombre, je ne serais pas contre d'en découvrir de plus joyeux. 3.5/6

3 commentaires:

  1. Autrement dit, un film à voir seulement si l'on est pas déjà déprimé ? Par contre j'irai bien pour Noomi Rapace que j'ai revu dans Prometheus après Millenium, j'aime bien cette actrice.

    RépondreSupprimer
  2. @Kryssian : voilà, c'est tout à fait ça, doublé avec Oslo, 31 Août bonjour l'angoisse :) Elle était excellente dans Millenium, ici aussi elle est très bien, je l'ai moins aimé dans Prometheus et Shelock Holmes.

    RépondreSupprimer
  3. Et Turn Me On alors c'était pas assez léger, c'est ça? :P

    RépondreSupprimer