[bilan] Boss, de Farhad Safinia {saison 1}


Boss, série créée par Farhad Safinia (2011-...)
Pilote réalisé par Gus Van Sant (également producteur de la série)
Saison 1 de 8 épisodes, diffusée sur la chaîne Starz
Avec Kelsey Grammer, Connie Nielsen, Hannah Ware, Jeff Hephner, Kathleen Robertson, Martin Donovan, Troy Garity, Rotimi, Sandy Gulliver...
Maire de Chicago, Tom Kane est diagnostiqué de la maladie de démence à corps de Lewy, grave maladie neurologique qui réunit les symptômes de la maladie de Parkinson et d'Alzheimer. Décidé de conserver sa place de pouvoir, il cache sa maladie à son entourage professionnel et familial, sauf à sa fille avec qui il a eu une relation très éloignée. Politiquement parlant, se déroulent bon nombre de machinations et corruptions, qu'un journaliste tente de clarifier. C'est également la pleine campagne pour le poste de gouverneur de l'Illinois.
Nouveauté de la dernière rentrée, Boss a été diffusée sur la chaîne Starz, et a remporté le Golden Globes du meilleur acteur pour l'excellent Kelsey Grammer, qui interprète le rôle du maire Tom Kane. Série créée par Farhad Safinia, c'est la première qu'il signe (il a également écrit avec Mel Gibson le scénario du film Apocalypto) et était déjà renouvelée un mois avant même la diffusion du pilote (réalisé par Gus Van Sant). 

Homme politique de pouvoir, Tom Kane ne se laisse pas abattre quand il apprend le diagnostic de sa maladie. C'est même tout l'inverse, cacher les premiers symptômes vont devenir sa priorité et faire en sorte de garder son autorité sur son entourage professionnel, ses adversaires tant en politique que médiatiquement.  Très distant avec sa femme avec qui il a développé une relation d'apparence, seule sa fille, qui a pourtant coupé les ponts avec eux pendant des années, est au courant de son état de santé. Malgré l'aspect de toute-puissance, tout semble fébrile à présent dans la vie de Tom Kane, le moindre tremblement ou perte de mémoire occasionnelle peut s'avérer néfaste pour la suite de sa carrière. La mise en scène est bien maîtrisée à ce niveau-là, ralentissement, tonalités très claires, les images symbolisent comme une sorte de torpeur, un engourdissement qui glace la scène en cours.

Boss dessine le portrait politique de celui qui tient les clés de cette ville, enjeux, corruptions, la confiance n'existe pas dans ce monde. La solitude possède aussi une place importante dans ce récit. D'autres personnages la vivent autant que Tom Kane, sa femme notamment (Connie Nielsen), son assistante également (interprétée par Kathleen Robertson -Claire dans Beverly Hills, 90210), et puis sa fille (Hannah Ware), rejetée par ses parents parce que ses ennuis avec la drogue mettaient à mal les carrières respectives de ses parents. Le côté médiatique est aussi bien mis en valeur, les relations avec les médias, où les investigations du journaliste Sam Miller attirent bien des ennuis au cabinet du maire. Seuls huit épisodes composent cette première saison, c'est intense, captivant, parfois assez terrifiant. La série est surtout concentrée sur Kelsey Grammer, qui est entouré d'un excellent casting. Rendez-vous pour la saison 2.

La série offre aussi un excellent générique, sur un morceau musical de Robert Plant, au doux nom de 'Satan, Your Kingdom Must Come Down' :

2 commentaires:

  1. Je la note pour les rattrapages de l'été, ça a l'air pas mal et il y a peu d'épisodes, parfait !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne l'ai pas indiqué, les épisodes font 50 minutes. J'espère que tu aimeras autant que moi (moi qui n'adhérais pas trop aux séries politiques, ça et mon rattrapage de The West Wing, je suis plutôt bien servie).
    !

    RépondreSupprimer