[flashback] Wonderfalls, de Todd Holland et Bryan Fuller


Série créée par Todd Holland et Bryan Fuller (2004)
Une saison unique de 13 épisodes
Avec Caroline Dhavernas, Katie Finneran, Tyron Leitso, Lee Pace, William Sadler, Diana Scarwid, Tracie Thoms...
Jaye Tyler, 24 ans, est diplômée en philosophie mais travaille dans une petite boutique de souvenirs aux pieds des chutes du Niagara. Son quotidien est tout à coup quelque peu tourmenté le jour où un lion de cire, et tout un tas d'autres animaux, se met à lui parler pour lui donner certains conseils pour son entourage...
Wonderfalls fait partie de ces séries annulées au bout d'une courte saison de 13 épisodes, que je n'avais pas encore pris le temps de découvrir. Celle-ci date de 2004, sa production est d'origine canadienne et américaine, et son histoire se situe côté Canada, aux chutes du Niagara. Parmi les deux créateurs, il y a notamment celui de Pushing Daisies et Dead Like Me, Bryan Fuller, qui a malheureusement rarement pu enchaîner les saisons avec ses séries.

Originalité et étrangeté font partie de son univers, ici, ce sont des animaux inanimés (en peluche, figurine, effigie sur des vêtements...) qui prennent la parole en proposant certaines recommandations à Jaye, le but étant de changer le destin de certaines personnes de son entourage (les directives n'étant pas toujours très claires, ça rend la chose encore plus amusante). Le personnage de Jaye est pourtant loin du don de soi et de l'entraide envers son prochain, elle est solitaire, n'aime pas trop qu'on l'importune trop souvent, et ne se sent pas très proche de sa famille, dont le succès de chacun l'exaspère. Sarcastique et désabusé, ce personnage nous livre ainsi de très bons morceaux de répliques et se montre en même temps terriblement attachante.

Le reste du casting est tout autant attrayant, la meilleure amie, serveuse, interprétée par Tracie Thoms (Death Proof), le frère (Lee Pace) étudiant dans le domaine des religions, la sœur (Katie Finneran) avocate, et puis le 'garçon', Éric (Tyron Leitso - Being Erica), patron du bar The Barrel. Parmi les différentes storylines, c'est souvent assez déluré, entre la légende de la jeune femme enfermée dans une barrique et jetée dans les chutes, ou le gamin qui fait venir son 'amoureuse' de Russie. Tous les épisodes ne sont pas de la même qualité, mais ils assurent un bon dépaysement et le plaisir de suivre une série décalée, drôle, touchante et surtout pleine de bonne humeur. Seuls 13 épisodes pour se contenter, avec un coffret dvd qui n'existe qu'en zone 1 et que des sous-titres anglais. Question bonus, six épisodes sont proposés avec les commentaires des acteurs et créateurs, une petite vidéo sur les effets spéciaux des animaux animés, un clip sur la musique du générique avec des images de la série et les acteurs qui chantonnent la chanson, ainsi qu'un making of intitulé 'Greetings from Wonderfalls' de 23 minutes. Bref, Wonderfalls est une série un peu folle, à découvrir!

À suivre quelques répliques (il y en a un paquet), le générique de la série et un extrait de l'épisode 8, Lovesick Ass.
[Jaye Tyler] Stop! Stop thanking me! What is it with you people?! Gosh!
[Jaye Tyler] Eric can't talk right now, because he's servicing me sexually.
[Jaye to Sharon] How long have you been using the Republican party as a lesbian dating service?
[Jaye Tyler] I don't have a choice. I'm a puppet. The universe sticks its hand up my butt, and if I don't dance people get hurt.
[Darrin Tyler] Sweetheart, when's the last time you had an orgasm.
[Karen] Your sister's not a cold-blooded murderer. She's never been a planner.
[Sharon] I am a lesbian. The reason I'm not attracted to you is because your genitals are on the outside.
[Jaye Tyler] So, are we almost done? 'Cause surprisingly, I'm getting tired of talking about myself. 
Eric : I'd like to return these.                                                                                                                                         Jaye : Are they broken? 'Cause we sell a lot of crap here.
Jaye : Crap. It was the pancake. [to herself] Stupid Cow!                                                                                         Sharon : [to Jaye] Selfish bitch!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire