Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell


Film de John Cameron Mitchell (2010)
Avec Nicole Kidman, Aaron Eckhart, Dianne Wiest, Miles Teller, Tammy Blanchard, Sandra Oh, Giancarlo Esposito, Jon Tenney, Stephen Mailer, Mike Doyle.
Becca et Howie ont perdu il y a huit mois leur fils de quatre ans. Tentant de reprendre goût à la vie et de retrouver une raison de vivre, le couple ne va pas passer par les mêmes épreuves. Alors qu'Howie se concentre sur le souvenir et les groupes de soutien, Becca se rapproche du jeune homme responsable de l'accident qui a causé la mort de leur enfant...  
Adapté d'une pièce de théâtre de David Lindsay-Abaire (qui a également signé le scénario du film), le récit de Rabbit Hole parle de la douloureuse épreuve qu'est la perte d'un enfant. Pour ces parents, les réactions face à ce deuil vont être pour chacun différentes, l'ombre d'une éventuelle séparation du couple planant à chaque instant de cette vie sans leur fils. L'histoire nous emmène huit mois après cet accident tragique, Becca et Howie ayant repris le cours de leur quotidien. Chaque moment, ou chaque objet de leur maison, rappelle cette perte. Le film n'en fait pas trop du côté dramatique, on sent la douleur de ce couple, sans que cela soit trop insoutenable (il y en a quand même beaucoup de larmes). Le personnage du jeune Jason va apporter une nouvelle donnée dans l'histoire, le pardon, et, par le dialogue, retrouver un minimum de paix avec soi-même, pour avancer. Même si le couple est bien entouré, famille, amis, groupe de soutien, personne ne peut vraiment comprendre cette douleur, trouver les mots pour les réconforter ne suffit pas. Pour Becca, c'est justement l'éloignement qui va l'aider. Se confier à quelqu'un qu'elle ne connaît pas et vivant une douleur tout autant insupportable va lui permettre d'avancer. Nicole Kidman a ici un très beau rôle, touchant et juste, elle était d'ailleurs nominée aux derniers Oscars. Le film fait ressentir beaucoup d'émotion, et par sa courte durée, s'attache à l'essentiel de l'histoire, sans sortir une tonne de violons. Un film fragile et bouleversant. 4-4.5/6

4 commentaires:

  1. Moi aussi j'avais bien aimé ce film, qui est comme tu dis fragile et bouleversant. Nicole Kidman voulait tellement ce rôle qu'elle a produit le film... Et effectivement je l'ai trouvée très bien, tout comme l'acteur qui joue son mari d'ailleurs. Bon week-end ;o)

    RépondreSupprimer
  2. >My Little Discoveries : ah tiens je ne savais pas que Nicole était aussi productrice du film. Elle forme en tout cas un duo touchant avec Aaron. Bon week-end à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  3. Oui c'est très touchant sans en faire trop (même si limite par moments), et Nicole est très bien (comme quoi quand elle veut...).

    RépondreSupprimer
  4. >Blythe : yes, Go Nicole!

    RépondreSupprimer