[bilan] Parenthood, de Jason Katims {saisons 1 et 2}


Série américaine créée par Jason Katims (2010 - ...)
Avec Peter Krause, Monica Potter, Lauren Graham, Craig T. Nelson, Dax Shepard, Mae Whitman, Sarah Ramos, Erika Christensen, Sam Jaeger, Bonnie Bedelia, Miles Heizer, Savannah Paige Rae, Max Burkholder, Joy Bryant, Tyree Brown, Michael B. Jordan, Minka Kelly, William Baldwin, Amanda Foreman, Jason Ritter.
Saison 1 de 13 épisodes - Saison 2 de 22 épisodes
Portrait d'une famille américaine à travers trois générations, leurs amours, leurs conflits, des enfants qui grandissent, des parents qui tentent de gérer comme ils peuvent leurs maisonnées, et des grands-parents tout près, pour réconforter et soutenir en cas de besoin.
Saison 1

À l'origine, Parenthood est un long-métrage réalisé par Ron Howard, datant de 1989. Cette première saison devait à l'origine être diffusée à la rentrée 2009, mais a dû être repoussée avec l'annonce de la maladie de l'actrice Maura Tierney. Remplacée par Lauren Graham, la série a ainsi débuté sa diffusion au printemps 2010, pour une courte saison de 13 épisodes. La série va également marquer le retour sur le petit écran de deux acteurs qui ont déjà à leur actif deux séries marquantes : Six Feet Under pour Peter Krause et Gilmore Girls pour Lauren.

L'épisode pilote nous fait ainsi découvrir les membres de la famille Braverman, avec notamment Sarah qui revient au domicile de ses parents, séparée, et accompagnée de ses deux adolescents. Ce changement de cap assez difficile va leur permettre de retrouver leur famille, et pour nous, de la découvrir. Les différents petits soucis dans chaque foyer vont se dévoiler au fil des épisodes, abordant des sujets divers tels que l'autisme (syndrôme d'Asperger), la monoparentalité (Sarah), la découverte tardive d'un lien de parenté (Crosby et son fils d'un dizaine d'années), la place d'une vie professionnelle chargée dans un foyer (Julia), les crises d'adolescence, les changements de vie, l'épanouissement des enfants comme des parents. Les personnages sont facilement attachants dès le début, plus certains que d'autres, mais l'introduction des différentes histoires peinent à convaincre, manquant parfois de spontanéité. On sent une amélioration au fil des épisodes durant cette première saison, mais les 13 épisodes ne permettent pas un total enthousiasme, la saison 2 devra s'accorder plus de contenu et d'énergie.

Saison 2

Vingt-deux épisodes composent cette seconde saison de Parenthood, et mon sentiment vis-à-vis de la série a bien mieux évolué. Beaucoup d'émotion dans ces épisodes, une écriture plus soignée, des personnages mieux développés et devenus si attachants... On retrouve les thèmes déjà abordés dans leur quotidien, ses aléas, de nouvelles rencontres, et les événements de chaque jour. Le syndrome d'Asperger reste un sujet au cœur de l'histoire, ainsi que les récits autour des adolescents. S'ajoute à cela les thèmes de la maternité et ses complications, le monde du travail au sein des foyers (le sujet étant mieux traité pour Sarah ou Adam que lors de la première saison avec Julia qui culpabilisait de préférere mener sa carrière), les liens rapprochés entre un enfant et un père jusque là absent (déjà abordé en saison 1 également), les difficiles choix à prendre ou à surmonter, chez les adultes comme chez les plus jeunes (bon traitement du désespoir d'Amber face à son avenir), les relations mère-fille, (Sarah-Amber, Kristina-Haddie), entre autres… L'ensemble de ces storylines nous immerge dans leur quotidien avec plus d'empathie qu'au tout début, l'attachement envers les personnages progressant de plus en plus au fil des épisodes. Au final, Parenthood est un savoureux mélange plein de tendresse, de moments amusants et agréables, et d'autres bien plus tristes. Une histoire de vie de famille qui ressemble à beaucoup d'autres, mais qui s'avère si émouvante...

La série n'est pas encore renouvelée pour une troisième saison, mais Jason Katims semble optimiste quant à l'annonce d'une saison 3 (interview Hollywood Reporter). À suivre des clichés d'un photoshoot du cast, et puis la bande originale de la série c'est ici, représentant plutôt bien l'ambiance musicale de la série, qui a su utiliser la musique, et les silences, à bon escient (et sans excès). Pour revoir, ou découvrir, le très bon générique, avec la chanson Forever Young de Bob Dylan, c'est ici.

4 commentaires:

  1. J'aime bien cette série. J'avoue avoir détesté le pilote, qui en faisait vraiment trop... Mais petit à petit le rythme se met en place et on s'attache au personnage.
    Peter Krause est dans la saison 2 aussi merveilleux que dans Six Feet Under. J'adore Mae Whitman, dont les larmes sont beaucoup utilisées, mais qui joue vraiment bien. J'aime aussi Michael B. Jordan, que je regrettais de ne plus voir après la fin de Friday Night Lights...
    Bref.Une série très sympathique et émouvante à regarder, je suis bien d'accord avec toi. même si c'est très différent de FNL dans la façon de filmer et tout, on retrouve un peu la même authenticité dans les dialogues.

    RépondreSupprimer
  2. Justement je me disais qu'il faudrait que j'en parle un jour sur mon blog. J'ai bien aimé la saison 1, avec des hauts et bas, mais la saison 2 m'a vraiment conquise. C'était très souvent très touchant, très juste et ça depuis qu'il n'y a plus FNL justement, c'est assez rare!

    RépondreSupprimer
  3. Ahhh les Braverman c'est ma nouvelle famille!!

    j'aime cette série, c'est simple, touchant, on rit, on pleure(beaucoup) bref on a l'impression de voir une vraie famille tellement il y a une bonne alchimie entre les acteurs, la bande originale est extra, il y a des guests formidables(je rêve de voir Kyle Chandler et Connie Britton dans la série^^)ouais je suis totalement in love de Parenthood, je croise les doigts pour une saison 3...

    RépondreSupprimer
  4. >Aurélie : Je rejoins ton commentaire d'un bout à l'autre! Je ne me suis pas trop étendue sur les acteurs, Mae Whitman m'a beaucoup impressionnée dans ce rôle. Lauren Graham et Peter Krause sont excellents, ça fait vraiment plaisir de les retrouver dans cette aventure (et j'adore aussi le fait qu'ils sont maintenant ensemble dans la vie). Par rapport à FNL, j'ai aussi retrouvé cette émotion qui lui est propre, les deux séries sont différentes dans leur forme mais si attachantes sur bien des points!

    >Delph : Voilà c'est exactement ça! la saison 1 m'avait laissé perplexe, j'avais besoin de plus, elle m'a conquise mais il manquait quelque chose. Cette saison m'a totalement charmée!

    >amy : aaaaah +1 pour les guests stars de FNL! C'est ma nouvelle famille à moi aussi, en saison 1 je n'aimais pas du tout les personnages de Julia ni Crosby. J'ai adoré l'évolution du personnage de Julia dans la saison 2... Pas grand chose à jeter dans cette saison, peu d'épisodes qui ne servent à rien, bref un bonheur :)

    RépondreSupprimer