[magazine] Hors-Série (#5) spécial Stanley Kubrick

Après un spécial Sofia Coppola, le magazine Trois Couleurs consacre un nouveau numéro au réalisateur Stanley Kubrick, pile 12 ans après sa mort (mars 1999). L'introduction du magazine est signée Michel Ciment (directeur du magazine Positif), qui a interviewé Stanley Kubrick en 1972, 1976, et 1980. Sachant que peu de journalistes ont pu s'entretenir avec le réalisateur, ces courts extraits reviennent sur plusieurs de ses films, Barry Lyndon, Orange Mécanique, Shining, ou encore un projet sur Napoléon qui n'a jamais vu le jour.

Par le biais de trois articles, le magazine met en lumière trois des thèmes phares du réalisateur : dérèglements (monde en crise, psychisme tourmenté...), dédoublements (symétries, échos, reflets, répétitions...), et détournements (références et autres détours controversés...).
Retour à travers sa filmographie grâce à des photos, références, analyses de scènes et de techniques cinématographiques, citations, trois reportages passionnants. S'ensuit trois portfolios de Stanley Kubrick et son rapport à la photographie (qu'il a exercé adolescent, notamment pour le magazine Look), les arts plastiques (commentaires de sa femme peintre Christiane Kubrick) et les arts appliqués (mode, design...). Plusieurs dossiers complètent le magazine, une visite à Chilwickbury (Angleterre) où il s'est exilé dès les années 60, des reportages sur son travail sur les plateaux de tournage, sur ses projets qu'il a dû abandonner (Napoléon, Aryan Papers, A.I.), la musique de ses films, et certains détails de sa façon de filmer (les visages, les fondus enchaînés, et bien d'autres...). S'ajoutent aussi des articles sur deux de ses génériques réalisés par Wendy Carlos (Orange Mécanique et Shining), ainsi que les influences que le réalisateur a suscitées, et son rapport vis-à-vis des critiques.

Trois Couleurs propose une fois encore un numéro riche et captivant qui ravira tous les amoureux du cinéma et de Stanley Kubrick. À noter que la Cinémathèque française accueille une exposition sur Kubrick dès le 23 mars prochain, et ce, jusqu'au 31 juillet (sa plus grosse exposition depuis son installation Rue de Bercy). Le magazine en fait sa présentation, ainsi que les rétrospectives qui y seront projetées. Hors-série de 132 pages en kiosque et en librairie au prix de 9.90 euros.

Merci à Aurélia et à Trois Couleurs pour ce partenariat.

5 commentaires:

  1. merci pour l'info ! j'irai certainement voir l'expo, mais peut-être pas les films (tous déjà vus)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu beaucoup de ses films, mais pas le classique 2001, il faudrait que je le rattrape mais il ne me dit rien...
    Sa filmo est en tout cas très éclectique et il y a certains films qui m'ont laissée de marbre (Eyes wide shut, Orange mécanique...) et d'autres que je trouve très brillants (Full Metal Jacket, Shining...).

    RépondreSupprimer
  3. >Papillote : de rien :) l'expo me tente bien également, par contre pas encore vu tous les films...

    >blythe : J'ai vu 2001, j'ai été fascinée par certains passages, d'autres beaucoup moins... Je n'ai pas été passionnée non plus par Eyes Wide Shut, et encore moins pour Orange mécanique. Shining est tout simplement incroyable, Full Metal Jacket est trop lointain dans mon esprit. Sinon j'aimerais bien découvrir Lolita, et pourquoi pas Barry Lyndon.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai bien aimé Lolita, par contre Barry Lyndon j'ai commencé, mis en accéléré et arrêté carrément, il ne se passe RIEN !

    RépondreSupprimer
  5. >Blythe : il faut que je voie Lolita dans ce cas, Barry Lyndon, on verra :)

    RépondreSupprimer