The Island, de Michael Bay


Film de Michael Bay (2005)
Avec Ewan McGregor, Scarlett Johansson, Djimon Hounsou, Sean Bean, Steve Buscemi, Michael Clarke Duncan, Ethan Phillips, Brian Stepanek, Noa Tishby, Siobhan Flynn.
2019, Lincoln 6-Echo et Jordan 2-Delta sont résidant d'une grand complexe à l'écart de tous, confinés dans ce centre où tout porte à croire qu'ils sont les derniers civilisés de cette planète Terre. Seul échappatoire pour eux, être tirés au sort pour partir sur une île paradisiaque. Lincoln a pourtant des doutes, et cherche à faire tomber le voile sur cet étrange institut dans lequel ils vivent...
Juste avant la franchise Transformers,  Michael Bay a réalisé ce film de science-fiction abordant le thème des clones où leur monde extérieur est présenté comme hostile. The Island fait penser à bon nombre de films du genre, et manque notamment d'originalité et de subtilité. Les codes du blockbuster sont malgré tout bien remplis, de l'action, des courses-poursuites, un trame de science-fiction, la recette du divertissement est remplie. Mais à revoir le film, je n'ai pu m'empêcher de remarquer surtout ses défauts, une mise en scène inégale, des dialogues trop bavards et trop explicatifs, des scènes inutiles surtout là pour leur côté visuel (les bestioles mécaniques dans le corps de Lincoln par exemple, idée bien exploitée dans Minority Report). Les décors sont plutôt bien conçus, mais la photographie très jaune gâche l'ensemble. Ne parlons pas des ralentis/gros plans sur les personnages qui descendent des hélicoptères (Djimon Hounsou a les 'meilleurs' plans pour ça). Le personnage que joue Scarlett Johansson est très creux et passe d'une émotion à une autre sans réelle conviction. Seul Lincoln (Ewan McGregor) m'a paru mieux exploité. Le film est long, surtout dans sa dernière partie, les plans publicitaires m'ont quelque peu achevée (et quand l'œil s'habitue à chercher la marque suivante, le film perd tout à coup le peu d'intérêt qu'il me restait...). Donc oui c'est fun, divertissant, jouant la carte de l'humour pas toujours drôle, mais léger et sans prise de tête. Je pense que j'aurais pu rester à un unique premier visionnage datant de sa sortie (même si à l'époque je ne l'avais pas trouvé mirobolant). Amusant aussi de voir d'autres longs-métrages qui ont aussi exploité depuis ce thème, mais sous des formes très différentes comme le récent Never Let Me Go. Pour la note, c'est une sorte de moyenne entre mon sentiment de l'époque et celui d'aujourd'hui, 3/6.

Pour retrouver le filmographie d'Ewan McGregor, c'est ici.

2 commentaires:

  1. Je ne l'ai jamais revu depuis sa sortie, j'avais bien aimé mais bon, une vision m'a suffit. Ewan était très bien en tout cas dedans ;o)

    RépondreSupprimer
  2. >Blythe : en fait pour la petite histoire, je ne gardais pas un bon souvenir du film, contrairement à M. On l'a donc revu, et il a changé d'avis... +1 pour Ewan, sans lui, le film ne vaut vraiment pas grand chose :)

    RépondreSupprimer