The Way We Were {Nos Plus Belles Années}, de Sydney Pollack

Photobucket

Film de Sydney Pollack (1973)
Avec Barbra Streisand, Robert Redford, Bradford Dillman, Lois Chiles, Patrick O'Neal, Viveca Lindfors, Allyn Ann McLerie, Murray Hamilton, Herb Edelman.
Katie et Hubbel se sont rencontrés une première fois à l'université. Elle enchaîne les petits boulots et est une fervente militante communiste. Lui est un grand sportif, et file des jours plutôt heureux au sein du campus, sans trop se soucier des problèmes alentours. Il se rencontrent une seconde fois pendant la guerre, et même s'ils sont restés différents sur bien des points l'un et l'autre, l'attirance entre eux est plus forte que tout, c'est le début de leur histoire d'amour...
Entre Sydney Pollack (1934 - 2008) et Robert Redford, c'est plus qu'une histoire de cinéma, ils se sont connus en 1960 sur le tournage d'un film et sont restés amis toutes ces années, alliant leur amitié et leur métier. Sydney Pollack a ainsi tourné sept films avec à l'affiche Robert Redford. Pour The Way We Were, il a d'ailleurs d'abord décliné l'offre, trouvant que son personnage avait des airs de simple séducteur, dont le caractère ne s'imposait pas autant que le personnage féminin qu'interprète Barbra Streisand. Celle-ci joue le rôle d'une militante communiste dynamique et tenace dans toutes les actions qu'elle mène. À l'université, elle est d'ailleurs souvent tournée au ridicule, ne prenant pas toujours les choses à la rigolade. Tout le contraire des autres étudiants. 'L'amour est plus fort que tout', c'est ce qui va décrire leur histoire, pendant de nombreuses années, avant que leurs différences et leur façon de voir les choses ne reviennent s'interposer entre Katie et Hubbel.  

The Way We Were est pour moi plus qu'un film romantique, il aborde les fondements d'une relation, les évènements, majeurs ou non, d'une histoire avec un grand H. Et les difficultés que n'importe quel couple peut rencontrer. C'est ma première vision du film, et pourtant, je connaissais déjà quelques unes des scènes, les amateurs de la série Gilmore Girls connaissent déjà celle des livres quand Katie et Hubbel emménagent ou celle du téléphone quand Katie/Lorelai implore son amoureux avec qui elle s'est disputée de revenir, juste pour parler... 

Ce film m'a d'ailleurs donné envie de voir les autres collaborations entre Pollack et Redford (Out of Africa, Jeremiah Johnson, Les Trois Jours du Condor, Le Cavalier Électrique, entre autres…), à voir si j'y reviendrais. À noter que le dvd collector propose un documentaire d'1h10 sur le film, avec l'intervention du réalisateur, de l'auteur Arthur Laurents et de Barbra Streisand, ainsi que plusieurs scènes coupées. Lors de sa sortie en 1973, il a été prévu un montage différent, moins politisé, plus romantique. Situé en pleine période de maccarthisme, la chasse aux sorcières n'est pas autant présente dans ce montage-ci, ce n'est pas un mal mais c'est toujours étrange de découvrir les deux versions et de se dire que celle qui a été retenue est la plus simplifiée et la plus facile. Une chose est sûre, les comédies romantiques de nos jours ont beaucoup à envier à The Way We Were. 5/6

Pour les plus curieux, je vous invite à lire cette interview de Robert Redford, juste après le décès de Sydney Pollack.

2 commentaires:

  1. Jamais vu mais tu me donnes envie...

    RépondreSupprimer
  2. @blythe : je suis en mode Robert Redford aussi en ce moment. Pas très touchée par Barbra en début de film, mais The Way We Were est pour moi un film à voir... et à revoir!

    RépondreSupprimer