The Fountain, de Darren Aronofsky

Photobucket

Film de Darren Aronofsky (2006)
Avec Hugh Jackman, Rachel Weisz, Ellen Burstyn, Mark Margolis, Stephen McHattie, Fernando Hernandez, Cliff Curtis, Sean Patrick Thomas, Donna Murphy, Ethan Suplee.
À travers trois époques, et trois destinées, un homme, Tom, va entreprendre un long parcours, afin de sauver l'amour de sa vie, Izzi.
The Fountain est un film mêlant l'univers de la science-fiction et l'histoire romantique entre Izzi et Tom. L'histoire sur trois époques différentes peut dérouter, mais il en ressort un récit bouleversant, et esthétiquement magique. Le film ne manque pas d'audace et d'imagination débordante, il est d'ailleurs plutôt court pour un long-métrage de cet ampleur. Même si certains points de l'histoire s'avère moins élaboré (ou trop justement comme la scène de la sève et l'arbre de la vie (petite pensée au prochain film de Malick en passant),quand le corps se fond à la nature. L'univers visuel joue beaucoup à l'ambiance générale du film, les lumières orangées, et le côté sombre des décors, les tenues, les gros plans sur les visages, et dessert avec magie cette histoire d'amour dans un univers de science-fiction. Mention spéciale au compositeur Clint Mansell qui réalise ici une magnifique bande son, j'ai d'ailleurs hâte de découvrir son travail sur Black Swan. Pour info, le film était initialement prévu pour 2002, mais la production et le casting originel ayant abandonné le projet, Darren Aronosfky a dû reprendre le tournage deux ans plus tard (à Montréal au lieu de l'Australie), en revoyant également son scénario d'origine. À noter le second dvd du film qui comprend un making-of très intéressant. The Fountain reste un film à découvrir, surtout pour son côté hors-norme, et emprunt de beaucoup de poésie. 4.5-5/6


À noter : la filmographie de Hugh Jackman.

2 commentaires:

  1. J'avoue que ce film m'a plutôt inspiré un ennui poli... Mais bon il y avait Hugh et puis j'aime les autre Aronofsky, donc mettons 3/6.

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : héhéh je comprend pour l'ennui poli...

    RépondreSupprimer