A League of Their Own, {Une équipe hors du commun}, de Penny Marshall


Film de Penny Marshall (1992)
Avec Tom Hanks, Geena Davis, Madonna, Lori Petty, Jon Lovitz, David Strathairn, Garry Marshall, Bill Pullman, Megan Cavanagh, Rosie O'Donnell, Tracy Reiner...
En plein milieu des années 40, les athlètes de baseball américain étant tous partis en guerre, une ligue de baseball fénimin est créée. Après de longs mois d'entraînement, le championnat national est reformé, avec des équipes entièrement féminines.
Le baseball, comme le football américain, est un sport peu connu en France (et peu pratiqué), sûrement l'une des raisons qui a fait que je ne connaissais pas ce long-métrage. Datant du début des années 90, avec une Madonna (brune) du temps où elle était comédienne, le film traite d'un sujet qui tient à cœur bon nombre d'Américians, le baseball, ainsi que les premiers pas des femmes dans ce sport jusque-là exclusivement masculin. Les 'chasseurs de têtes' à la recherche des meilleures joueuses vont ainsi former des équipes de haut-niveau, pendant la période de seconde guerre mondiale. Loin de ce qu'ils avaient imaginé, la raison était surtout d'occuper les terrains et vendre des entrées dans les stades pour renflouer les caisses de la ligue. A League of their Own retrace le parcours de l'équipe féminine des Rockford Peaches, leur histoire étant une libre adaptation de l'histoire de Dottie Green et son équipe. Le film est plaisant à suivre, malgré une bande son assez désagréable (sauf les morceaux de swing bien choisis). Il constitue une intéressante introspection dans les débuts de l'émancipation de la femme. L'empreinte masculine est encore très présente, le plus marquant étant les tenues des joueuses, choisies par des hommes donc : des robes avec shorts courts. On est très loin des pantalons trois-quarts et chaussettes hautes portés par les joueurs, protégeant ainsi les genoux, les chutes étant très fréquentes (notamment quand il faut se lancer sur les bases les deux pieds en avant...). Le reste du film attache un peu trop d'importance à l'histoire de Dottie et sa sœur (dont le comportement est assez répétitif), mais l'ensemble s'avère agréable à suivre, rien que pour un peu d'histoire sportive américaine. A suivre un chouette extrait de danse swing (avec Madonna en danseuse). 4/6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire