The Kids are all Right, de Lisa Cholodenko


Film de Lisa Cholodenko (2010)
Avec Annette Bening, Julianne Moore, Mark Ruffalo, Mia Wasikowska, Josh Hutcherson, Yaya DaCosta, Kunal Sharma, Eddie Hassell, Zosia Mamet, Joaquín Garrido.
Nic et Jules sont deux mamans heureuses de deux adolescents, Joni et Laser. Leur cocon familial se retrouve quelque peu bousculé le jour où leurs enfants décident de connaître l'identité de leur géniteur.Ce souhait vient surtout de la part de Laser, mais alors âgé de 15 ans, c'est Joni qui engage la démarche. L'arrivée de Paul au sein de leur foyer s'avère être une jolie rencontre tout en compliquant pas mal de choses...
Réalisé par Lisa Cholodenko (qui a travaillé pour les séries The L Word et Six Feet Under, et mis en scène High Art qu'il faut que je découvre), The Kids are all Right traite du thème de l'homoparentalité, d'une famille dont les parents sont deux mamans, traversant les interrogations de leurs enfants : qui est mon père? d'où je viens? Le film est un charmant portrait de famille, où l'arrivée de cette tierce personne va engendrer des soucis dans le couple que forment Nic et Jules. Ce que je pourrais reprocher à cette histoire, c'est qu'elle pourrait être similaire à celle d'un couple hétérosexuel qui aurait adopté des enfants se posant la même question sur leurs origines. Je regrette que le film n'aille pas plus loin dans son propos, et en fait, j'aimerais que leur histoire, qui se révèle quand même assez idyllique, puisse être possible aussi facilement de nos jours (surtout que là, leurs enfants sont adolescents, en France, on est encore loin de rencontrer autant de tels foyers -pas dans ma campagne toute étriquée en tout cas-). Le casting est très bien choisi, incarnant des personnages attachants, j'ai hâte de découvrir plus de projets de la part de Mia. Julianne est toujours aussi fabuleuse, et Mark... sexy. The Kids are all Right est un joli film, plaisant à regarder, avec parfois des rires, parfois de l'émotion, mais aurait pu sortir des sentiers battus et livrer un peu plus de surprise. 4-4.5/6.

4 commentaires:

  1. Je ne sais pas pourquoi je m'attendais à une note plus haute de ta part, sûrement à cause du bon buzz américain; j'attends la sortie DVD le mois prochain pour le voir, il fait partie de ma petite liste des films à voir avant de faire mon top de fin d'année (avec The Town et The Social Network, qui sont encore au ciné tous les 2, et Despicable me, qui sort en DVD en décembre).

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : ma note finale sera certainement un 4/6, je ne suis pas foncièrement déçue mais je m'attendais à un film moins conventionnel (je parle bien dès ce matin 8h dis donc). C'est quand même un beau film, avec un super casting, je garde un souvenir plus marquant de la part d'A Single Man par exemple. The Social Network il faut que j'aille le voir moi aussi, mais avec tous les soucis d'essence et tout, pas trouvé un moment...

    RépondreSupprimer
  3. yep, un peu moins conventionnel et ce film serait sorti du lot.

    RépondreSupprimer
  4. Ça y est enfin vu, et j'ai beaucoup aimé (5/6), d'ailleurs il sera dans mon top 10; et justement j'ai aimé que cette famille pourrait être n'importe quelle famille, au sens où on voit que, homo ou hétéro, le quotidien est le même !
    Je ne sais pas comment tourner ça mais disons que ça "prouve" qu'un mariage est un mariage, quels que soient les sexes respectifs des conjoints, et je ne trouve pas leur relation si idyllique que ça au contraire, au final ce couple a les mêmes problèmes que n'importe quel couple (problèmes de boulot, d'argent, d'alcool, gérer les enfants, les rapports intimes, le pouvoir...).
    J'ai beaucoup aimé Mark Ruffalo et, comme d'habitude, Julianne Moore, dommage que le buzz Oscar ne soit que pour Annette Bening.

    RépondreSupprimer