A Home at the End of the World {La Maison au bout du Monde, de Michael Mayer


Film de Michael Mayer (2004)
Scénario de Michael Cunningham
Avec Colin Farrell, Robin Wright Penn, Sissy Spacek, Dallas Roberts, Harris Allan, Joshua Close, Wendy Crewson, Ryan Donowho, Matt Frewer, Brian Rhodes, Erik Smith.
Bobby et Jonathan sont inséparables depuis leur enfance. Ayant perdu son frère jeune, puis ses parents, Bobby trouve en Jonathan la complicité et l'amour qui lui manquent. Quant à Jonathan, Bobby représente pour lui toute l'aisance et une ouverture sur le monde extérieur. Séparés un temps, ils vont se retrouver à New York. Vivant tous deux, avec Clare, ils vont former la famille dont ils ont toujours rêvée. 
A Home at the End of the World est un film qui n'a jamais trouvé sa place sur les écrans français. Heureusement que les dvd existent pour rattraper cet oubli. L'histoire commence dans les années 60, sur une Amérique en pleine évolution culturelle, et sociale aussi. Le jeune Bobby voit en son grand frère plus qu'un guide. Son décès soudain entraîne pour Bobby un vrai bouleversement. Le départ prématuré de ses parents va ainsi l'amener à vivre dans la famille de son meilleur ami, Jonathan. Naît entre eux des sentiments plus forts que l'amitié, un amour comme une évidence et un attachement que rien ne pourra entacher. Mais le film va plus loin dans son raisonnement, il parle aussi d'une mère qui accueille Bobby comme son fils. Et puis il y a aussi le personnage doucement excentrique de Clare (jouée par la magnifique Robin Wright). Follement amoureuse de Jonathan, leur relation reste platonique, Jonathan préférant la compagnie des hommes. L'arrivée de Bobby dans leur foyer va faire évoluer leur relation à eux trois, l'amour étant tout ce qui les rapproche. Ainsi que la naissance de Rebecca. J'ai beaucoup aimé les différentes connexions entre ces trois personnages, les acteurs révélant une attachante alchimie. Le récit est montré sur différentes périodes, les années 60, puis les années 80, j'ai aussi aimé le film parce qu'il rend les choses possibles, où seuls les sentiments sont mis à rude épreuve, sans barrière ni obstacle du monde qui les entoure. Un bien chouette film plein d'amour et de scènes touchantes, le tout sur une bande son fort sympathique. Pour info, le scénario (et roman) est signé Michael Cunningham, auteur de ouvrages adaptés à l'écran : The Hours et Evening. 4/6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire