The Sixth Sense {Le Sixième sens}, de M.Night Shyamalan


Film de M.Night Shyamalan (1999)
Avec Bruce Willis, Haley Joel Osment, Toni Collette, Olivia Williams, Mischa Barton, Donnie Wahlberg, Peter Anthony Tambakis, Jeffrey Zubernis, Bruce Norris.
Malcolm, psychologue pour enfants, vient tout juste de recevoir une distinction de la part de la municipalité de Philadelphie. Ce soir-là, il célèbre cette récompense avec sa femme, alors qu'un ancien patient s'introduit chez lui. Ce dernier tire sur Malcolm et se suicide. Un an plus tard, le psychologue va s'occuper d'un jeune patient dont le comportement va lui rappeler d'autant l'évènement qu'il a vécu.
Sorti tout début 2000 en France, Le Sixième Sens avait beaucoup fait parler de lui. L'ayant vu à l'époque en tout début de sa sortie, je n'avais pas eu d'écho, j'avais ainsi découvert la fameuse surprise de fin, que j'avais trouvé osée, mais en même temps j'avais eu l'impression de m'être fait avoir. 10 ans plus tard, comment le film vieillit-il tout en sachant cet épilogue? C'est en fait plutôt amusant de relire le film en connaissant la chute de l'histoire, les scènes fonctionnent plutôt bien dans l'ensemble, et M.Night Shyamalan avait déjà une obsession pour la couleur rouge. L'approche entre les deux personnages de Malcolm et Cole, que jouent Bruce Willis et Haley Joel Osment, est assez réussie, on sent à la fois une complicité et un grand écart indescriptible qui se dessine entre eux... Le personnage qui m'a le plus intéressé est celui de la maman de Cole, qui découvre au fur et à mesure ce que vit son fils. Et Toni Collette interprète ce personnage avec beaucoup d'émotions, contrairement à Cole ou Malcolm, qui mettent du temps à se dévoiler. C'est un film que j'ai pris plaisir à revoir, mais il n'est pas mon préféré de la filmographie de Shyamalan (il ne m'en reste qu'un à revoir). Le Sixième Sens a des qualités mais dispose parfois d'un enchaînement trop mécanique, manquant parfois d'âme (hormis pour le personnage de la maman donc). M.Night Shyamalan a grâce à ce film fait beaucoup parler de lui, c'est aujourd'hui plutôt dans le sens contraire (d'autant plus depuis la sortie The Last Airbender)... 3.5-4/6 


The Last Airbender (2010) (post-production) 
The Happening (2008) : lire le billet
Lady in the Water (2006) : lire le billet
The Village (2004) : lire le billet
Signs (2002)
Unbreakable (2000) : lire le billet
The Sixth Sense (1999) : lire le billet

3 commentaires:

  1. C'est clairement pas mon préféré non plus (c'est Incassable), et en plus j'ai grillé le truc lors de la fameuse phrase donc bon...

    RépondreSupprimer
  2. hi.. just dropping by here... have a nice day! http://kantahanan.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  3. >blythe : Incassable est aussi mon préféré avec Le Village. Et c'est clair que pour un premier visionnage, c'est dommage de connaître la chute...

    RépondreSupprimer