Post Grad, de Vicky Jenson


Film de Vicky Jenson (2009)
Avec Alexis Bledel, Jane Lynch, Michael Keaton, Rodrigo Santoro, Craig Robinson, Zach Gilford, Carol Burnett, Demetri Martin, Fred Armisen, Andrew Daly.
Ryden Malby vient tout juste d'être diplômée et voit son avenir tout tracé : être engagée dans une grande maison d'édition, et emménager dans un joli appartement en ville. Sauf que ses espérances sont loin d'être aussi reluisantes, par la force des choses, elle doit retourner au domicile familial faute de moyens et se faire à l'idée qu'elle ne pourra accéder tout de suite à ses rêves... 
Cette semaine sur les écrans français, un an après la sortie américiane, Post Grad est une gentille comédie romantique dotée d'un casting, réunissant notamment les interprètes de Rory Gilmore, QB Matt Saracen, Batman et Sue Sylvester... Alexis Bledel retrouve d'ailleurs un rôle qui pourrait être une suite directe de Gilmore Girls, excepté que son personnage ici rencontre mille et une difficultés pour trouver le job dont elle rêve. Qu'importe, s'il faut du temps et de l'énergie pour accéder à ce qu'elle désire professionnellement parlant, elle est prête à commencer en bas de l'échelle. Sauf que le film ne s'arrête pas qu'à ça, il lui faut forcément une histoire sentimentale. Voire deux, même si la plus évidente, celle qui saute tout de suite aux yeux, elle est incapable de s'en rendre compte, et il lui en faudra du temps pour le réaliser. Quant à l'autre rencontre, j'ai trouvé cette approche mal gérée, basculant dans le comique limite potache (et pas drôle donc). Post Grad n'est pas totalement déplaisant, certains se reconnaîtront peut-être dans les galères de fin d'études que rencontre Ryden, le couple Alexis Bledel/Zach Gilford est une jolie touche positive au film, mais ce n'est pas franchement formidable... 2-2.5/6

2 commentaires:

  1. Film pas terrible du tout. J'ai d'ailleurs dû relire mon billet pour me remettre en tête, et me rappeler de tous ces magnifiques défauts. Le film passe complètement à côté de son sujet, l'abandonnant en cours de route pour choisir une romance mal agencée (et inintéressante à souhait). Bref, je l'avais regardé dans l'idée d'un petit film sans prise de tête (comme j'aime), et j'ai eu un film plutôt chiant. J'espère que The Good Guy me séduira plus ...

    RépondreSupprimer
  2. >carole : je te rejoins tout à fait, même pour un film pas prise de tête, j'ai trouvé dommage l'orientation que prend l'histoire sentimentale de Ryden. Et puis Michael Keaton m'a profondément agacée (ça j'ai oublié d'en parler dans mon billet). J'espère aussi que The Good Guy sera meilleur...

    RépondreSupprimer