Days of Heaven {Les Moissons du Ciel}, de Terrence Malick


Film de Terrence Malick (1978)
Avec Richard Gere, Brooke Adams, Sam Shepard, Linda Manz, Robert J. Wilke, Jackie Shultis, Stuart Margolin, Tim Scott, Gene Bell, Doug Kershaw, Richard Libertini.

Les deux seuls films de Terrence Malick que j'ai vus sont The Thin Red Line et The New World. C'est maintenant chose corrigée après avoir découvert ce Days of Heaven, il ne me restera plus que Badlands (La Balade Sauvage) à voir. Le réalisateur américain n'a pas une filmographie des plus régulière, avec jusqu'à dix ans d'écart entre deux sorties, mais dans chacun de ses longs-métrages, il sait toucher, par des images, des mots, des récits, par des personnages, et surtout une mise en scène à la fois maitrisée et poétique. 

Pour ce Days of Heaven, je m'attendais à une histoire (trop) simple d'une vie à la campagne où les temps en début de siècle étaient difficiles. Le film nous immerge aussi dans le récit d'un tragique triangle amoureux, le personnage interprété par Richard Gere étant détestable à souhait. Sam Shepard a une présence folle dans ce film (qui n'était alors que son troisième). Quant à Brooke Adams, son rôle d'Abby pris entre deux feux, lui aura certainement valu sa plus belle incarnation au cinéma. 

La photographie a également un pouvoir exaltant et inspirant, transformant par moment le film en poème. Le tournage a eu lieu pendant les golden hours, qui, en photographie correspondent à ces heures de lever et coucher de soleil. C'est ce qui donne cette teinte orangée et dorée, en parfait accord avec les décors de champs de blé, suscitant également cette impression de chaleur texane. Terrence Malick a aussi filmé ces champs comme des danseuses, qui tout à coup s'effondrent sous le poids des sauterelles, les gros plans sur les vilaines bestioles accentuant encore plus l'effet dramatique, la nature s'accaparant en peu de temps un pouvoir insoupçonné. C'est ce genre de détails qui m'a encore plus plongée dans le film. Beaucoup aimé aussi le décor de l'intérieur du manoir (que j'aurais adoré visiter). J'aime aussi ces silences et cette bande son d'Ennio Morricone que je connaissais tout compte fait depuis bien longtemps. 5/6

Days of Heaven me confirme que j'apprécie beaucoup le travail écrit et réalisé par Terrence Malick. Le film a d'ailleurs eu droit à une ressortie le 16 juin dernier (que j'ai loupé). Maintenant, j'ai hâte de découvrir son prochain film intitulé The Tree of Life, avec Brad Pitt et Sean Penn (sortie prévue cette année normalement).
Les + : Sam Shepard (fascinant), la photographie, les golden hours, la nature, le side-car rouge, les tenues, la magie dans certains plans, les micro-scènes de danse.

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore vu ce film mais ça me donne envie...

    RépondreSupprimer
  2. >Sue : extra, j'espère que tu aimeras!

    RépondreSupprimer