When you're strange, de Tom DiCillo


Documentaire musical de Tom DiCillo (2010)
Avec John Densmore, Robby Krieger, Ray Manzarek, Jim Morrison. Film narré par Johnny Depp.
Durée : 1h30

« If the doors of perception were cleansed, every thing would appear to man as it is: infinite », est une citation de William Blake, qui a incité Jim Morrison à nommer ainsi son groupe de rock: The Doors. Le documentaire retrace le parcours de ce groupe mythique, de ses débuts à la mort de Morrison, restant une grande influence pour le monde du rock et inspirant toute une génération. Tom DiCillo ne se focalise pas uniquement sur Jim Morrison, mais également sur les autres musiciens, Robby Krieger, Ray Manzarek et John Densmore. Malgré toutes les errances de Morrison (alcool, drogues), ils sont toujours restés proches de lui, même après le fameux concert de Miami ou les multiples fois où il est arrivé ivre en studio ou sur scène. Pour tous ceux qui connaissent l'histoire du groupe, When you're strange ne nous apprend rien de plus. Là où le film devient plus intéressant et unique dans sa démarche, c'est dans son utilisation d'images inédites (coulisses, enregistrement en studio, photos...) et également au niveau du montage, fluide et assez singulier dans sa mise en forme avec notamment des vidéos de Morrison qu'il avait tournées pour un projet de film intitulé Highway. Pas d'interview présentée dans ce long-métrage, juste la voix de Johnny Depp narrant des textes écrits par Tom DiCillo, et des poèmes de Morrison. L'immersion en plein milieu des années 60 est aussi plutôt réussie, le groupe des Doors a vécu, trop brièvement, à une époque où cette génération était en train de vivre tout un tas de bouleversements. 4.5/6

2 commentaires:

  1. Cool j'espère le voir ! Et j'aurais aimé vivre cette période aussi (enfin je dis ça mais vu la condition féminine bof en fait)...

    RépondreSupprimer
  2. >blythe: héhéh, je suis justement en train de regarder une série qui traite de cette période et tout ce qui a changé pour les femmes, les blacks... j'en reparle très vite! Et ce film devrait te plaire en effet ;)

    RépondreSupprimer