Erskineville Kings, de Alan White


Film de Alan White (1999)
Avec Marty Denniss, Hugh Jackman, Andrew Wholley, Aaron Blabey, Joel Edgerton, Leah Vandenberg, Marin Mimica, Lauren Clair...
De retour dans sa ville natale que Barky avait quitté des années auparavant à cause d'un père violent, il est justement de retour pour son enterrement. Il retrouve ses anciens amis, son ex-copine, et son frère qui lui, est resté près de leur père pendant toutes ces années...
Second film de la filmographie de Hugh Jackman, l'acteur australien n'a pas le premier rôle dans l'histoire de celui-ci, c'est pourtant sa prestation dont on se souviendra le plus. Erskineville Kings débute avec le retour de Barky dans cette petite ville australienne. Comme dans Paperback Hero, le soleil d'Australie et les teintes colorées des bâtiments et décors sont récurrents et offrent un environnement qui donnent envie d'être visité... Le récit du jeune homme qui revient dans sa ville natale, en reprenant contact avec sa famille et ses amis est plutôt banal. Les personnages parlent beaucoup (pas facile à suivre toutes les conversations avec l'accent australien...), le film pourrait presque ressembler à un huit-clos, le fait qu'il n'y ait aucun figurant dans cette petite ville accentue encore plus cette impression. L'ennui pointe quelque peu le bout de son nez malgré une durée d'1h20. Le personnage de Barky, joué par Marty Denniss qui a aussi écrit le scénario, est tout compte fait assez en retrait, ce sont surtout ses proches qui réagissent autour de lui. Hugh Jackman, qui joue le rôle de son frère aîné, est celui dont les réactions sont plus fortes et plus marquées. Rien d'exceptionnel donc pour Erskineville Kings, j'ai tout de même trouvé intéressant de découvrir Hugh Jackman dans un pré-rôle de Wolverine (il a fait les premiers tests d'X-Men pendant ce film), où on le voit sortir de ses gonds comme s'il avait une rage en lui qu'il contient... 3.5/6


Et merci beaucoup à Nathalie!

5 commentaires:

  1. Mouais je vais peut-être pas rattraper celui-là...

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : Oui en effet il est dispensable (et surtout un peu introuvable...)

    RépondreSupprimer
  3. Hello Girls,
    C'est un indispensable pour une jackmanienne qui se respecte.... Mais d'accord avec Caro, c'est long, bien long, avant de voir apparaître notre idole....; J'avoue ne l'avoir visionné qu'une seule fois, contrairement à Paperback Hero que je regarde régulièrement. Je t'aime Jack Willis.

    Annie la crazy fan de Hugh.

    RépondreSupprimer
  4. Pas encore regardé, mais ça ne devrait tarder. Je ne m'attends pas à des merveilles de toute façon.

    Et moi aussi j'aime Jack Willis Annie (en plus il a un peu un nom parfait!)

    RépondreSupprimer
  5. D'accord avec vous les filles. Ce film est surtout intéressant pour la prestation d'Hugh, puisqu'il montre une autre pallette de jeux que dans Paperback Hero. Et moi, aussi, je préfère nettement celui-ci que j'ai déjà vu plusieurs fois, alors que je n'ai vue qu'une fois EKK. Beaucoup plus divertissant! Vive Jack Willis ^^^^

    RépondreSupprimer