[bilan] White Collar {saison 1}


Série créée par Jeff Eastin (2009-...)
Avec Tim DeKay, Matthew Bomer, Tiffani Thiessen, Marsha Thomason, Willie Garson, Natalie Morales.
Après avoir échappé au FBI pendant des années, Neal Caffrey, un arnaqueur rusé et amoureux des arts, a fini par se faire pincer par l'agent Peter Burke. Purgeant sa peine, il s'évade quatre mois avant sa libération, juste pour retrouver sa copine Kate qui l'a largué sans raison apparente. A nouveau arrêté par Peter Burke, il négocie sa libération surveillée en devenant consultant pour le FBI, et dans la foulée partir à la recherche de Kate...
White Collar est un sympathique mélange du genre policier, et de comédie (l'humour étant de plus en plus présent au fil des épisodes) et de beaucoup (beaucoup) de charme. Premier charme : New York. La série a été tournée en plein Manhattan (du côté de Riverside Park notamment), les gratte-ciels, les taxis, la ville en elle-même est très bien mise en valeur. Second charme : Matthew Bomer. Il ne vous dit rien? il a joué notamment le personnage de Bryce Larkin dans la série Chuck. Il interprète ici le rôle de Neal Caffrey, l'escroc très rusé, et diablement sexy... Attiré par les belles choses, vestimentaire ou artistique, il voue aux arts une grand passion à tel point qu'il est lui-même capable d'imiter des toiles ou des sculptures. Ne portant jamais d'arme à feu -il ne les supporte pas- il use uniquement de son charme (en flirtant un max) et d'astucieux subterfuges pour obtenir ce qu'il désire. Mais il n'aime qu'une seule femme : Kate Moreau. La retrouver et comprendre pourquoi elle a rompu est pour lui comme une obsession. Autre chose, il porte encore mieux le costard (et accessoirement le chapeau) que Barney Stinson, si si, c'est possible. Ils pourraient bien s'entendre ces deux-là d'ailleurs.

Autre chose que j'ai noté dès le début, la culture française qui revient assez fréquemment, dans les personnages (Moreau), la gastronomie, les vins, les expressions aussi. Les vêtements et le café sont italiens, le reste est français ;) Je raccourcis les faits mais c'est presque ça. Par rapport aux autres personnages, le duo Neal Caffrey/Peter Burke fonctionne très bien. Le doute quant à la bonne foi de l'agent sème le trouble en milieu de saison, relançant d'autant plus le rapport qui les lie. J'ai d'ailleurs trouvé que la seconde partie était meilleure que la première, et même si le pilote fait ses preuves, la suite a un peu de mal à décoler. A partir du 8e épisode, la fin de saison se profile et les enjeux se précisent d'autant plus. Je l'ai déjà dit, l'humour est plus présent, et les scènes d'action sont également mieux maîtrisées, malgré quelques incohérences par-ci par-là. J'ai pris plaisir aussi à revoir les acteurs Tiffany Thiessen (Beverly Hills, What About Brian), Willie Garson (Sex and the city), ou encore Sharif Atkins (ER), mais leurs personnages sont peut-être un peu trop en retrait.

Au final, White Collar est une série très attachante qui se regarde aisément en (trop) peu de temps. Et j'aime de plus en plus les séries aux courtes saisons, avec moins d'épisodes inutiles à l'intrigue de fond et dont l'écriture est du coup plus soignée. D'ailleurs, j'ai abandonné beaucoup de séries comptant plus de 20 épisodes, préférant découvrir d'autres univers comme celui-ci. Prochain univers : Breaking Bad. Ha et j'oubliais, la série White Collar revient cet été, une bonne nouvelle n'est-ce pas?

A suivre deux promos de la série, la deuxième annonçant la seconde saison.


9 commentaires:

  1. Nan mais nan quoi par ta faute (et à cause de mes trop nombreuses lectures aussi) je viens de rajouter une autre série à ma déjà trop longue liste.
    Méchante, méchante va

    RépondreSupprimer
  2. >gecko4fr : gnark gnark gnark ;) en grande partie la faute à Matt Bomer cela dit! Passe un bon visionnage, tu me donneras ton avis!

    RépondreSupprimer
  3. Ouais c'est vrai ça, je veux plus rajouter de nouvelles séries là, je suis plus dans une optique d'allègement même (moi aussi j'en ai marre des longues saisons) mais maintenant tu m'as intriguée; bon on verra pour plus tard...

    RépondreSupprimer
  4. Une série à découvrir de toute urgence, je le sens bien ;)

    RépondreSupprimer
  5. ahh White Collar c'est mon coup de coeur de cette année(surtout grâce à Matt Bomer)donc, j'aime le style de la serie,ses personnages(l'amitié entre Neal/Peter est juste génial),la ville de New York qui est utilise a bon escient puis Matt Bomer est class dans ses costards et chapeau.... WC n'es pas innovant pour un sou, mais c'est plaisant a suivre. bref je serais là pour la saison 2 :)

    RépondreSupprimer
  6. >blythe : je serais curieuse d'avoir ton avis sur celle-ci, je crois me souvenir que quand j'ai mis en ligne le photoshoot de l'acteur, tu n'étais pas plus charmée que ça, je serais donc curieuse de tes impressions devant la série... quand tu trouveras le temps ;)

    >luxe and vintage : ce n'est pas la série de l'année, mais elle possède tellement de charme, que voilà, gros coup de coeur quoi!

    >amy : tu as parfaitement résumé en quelques lignes ce que j'ai ressenti ;) Je reviens sans problème cet été pour retrouver New York, et Matt...

    RépondreSupprimer
  7. Bon ben dès que j'ai fini de rattraper 2 & a half men, sons of Anarchy et les SYTYCD je me lance dans celui là...

    RépondreSupprimer
  8. >tink again : tu regardes les Sons of Anarchy aussi, extra! tu aimes la série? et contente d'en avoir ajouté une de plus à ta liste, heum ;)

    RépondreSupprimer
  9. Je me retrouve beaucoup dans tes impressions sur cette série ! White Collar, c'est en effet avant très attachant (et son casting d'ensemble, a fortiori avec la présence de Matt Bomer, solidifie vraiment le tout ; alors même que les intrigues sont parfois un peu plus faibles).

    Un autre de tes commentaires m'interpelle, celui sur les courtes saisons. J'ai exactement le même ressenti ; j'apprécie de plus en plus les saisons naviguant entre 10 et 15 épisodes, voire les mini-séries... Tandis que j'ai beaucoup de mal désormais à arriver au bout des séries à rallonge des grands networks US. C'est assez étrange, car avant j'étais plus dans un rapport de "boulimie" peut-être. Mais maintenant, je trouve que c'est le juste équilibre ces saisons où, finalement, les scénaristes ont moins le temps d'opérer du remplissage frustrant et nous, de nous lasser !

    RépondreSupprimer