An Education {Une Education}, de Lone Scherfig


Film de Lone Scherfig (2010)
Avec Carey Mulligan, Peter Sarsgaard, Olivia Williams, Alfred Molina, Cara Seymour, Matthew Beard, Sally Hawkins, Amanda Fairbank-Hynes, Ellie Kendrick.
1961, Angleterre. Jenny a seize ans. Élève brillante, elle se prépare à intégrer Oxford. Sa rencontre avec un homme deux fois plus âgé qu'elle va tout remettre en cause. Dans un monde qui se prépare à vivre la folie des années 60, dans un pays qui passe de Lady Chatterley aux Beatles, Jenny va découvrir la vie, l'amour, Paris, et devoir choisir son existence.
Adaptation du roman de Nick Hornby (qui s'était inspiré du récit autobiographique deLynn Barber), An Education parle surtout de cette adolescence qui mûrit plus vite qu'elle n'aurait peut-être dû. D'un naturel assez rebelle, Jenny veut goûter à autre chose que sa vie de petite bourgeoise anglaise. Des parents aimants mais autoritaires, tout ce qui compte pour eux, c'est d'avoir une éducation, notamment pour trouver un bon parti marital et assurer son avenir. Les petits jeunes étudiants ne font pas l'affaire, pas assez ambitieux et peu sûrs d'eux. Jenny rencontre un homme plus âgé qu'elle, David. Il est attirant, physiquement, et aussi culturellement et socialement. Un nouveau monde s'ouvre à elle, un monde dont elle a toujours rêvé, devenant accessible grâce à lui. Et si le cours de sa vie change, c'est aussi parce que David réussit à charmer autant la jeune femme que ses parents. Oxford et sa vie universitaire commence à s'effacer, l'avenir de la jeune femme se profile tout à coup plus vite qu'ils ne le pensaient, sans se poser plus de question...

L'interprétation et le choix des acteurs est plus correct, même si j'aurais aimé voir Peter Skarsgard moins en retrait, et je ne suis pas totalement conquise par Carey Mulligan (et son personnage a un côté assez prétentieux) (mais elle a un joli accent français). Les scènes qu'ils partagent fonctionnent très bien cela dit. La réalisatrice dannoise Lone Scherfig a fait un beau travail d'adaptation, il en ressort plus que je ne l'avais imaginé, j'aurais juste aimé voir certaines situations plus étoffées (le film ne fait que 1h35) (et je n'ai pas lu le livre donc je ne sais pas s'il certains pans de l'histoire ont été tronqués ou non), sa relation avec sa mère par exemple, très distante, le père prenant toutes les décisions importantes (et la mère pouffant de plaisir charmé au moindre compliment de la part de David). C'est un film plutôt agréable, plein de charme et de jolies choses ici et là. Une séance tout à fait plaisante.  4.5/6

3 commentaires:

  1. Voilà j'ai beaucoup aimé aussi mais le film aurait pu être un peu plus long et plus étoffé, là on sent comme des coupes (je n'ai pas lu le livre non plus).

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ton blog Caro et bonne chance pour les Golden Blog.

    Cyrille
    http://lepasseurcritique.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. >blythe : On ne peut pas se faire une idée s'il y a eu beaucoup de coupes ou non, mais dans l'ensemble c'est un bien chouette film!

    >cyrille : Merci, et bonne chance à toi aussi ;)

    RépondreSupprimer