[bilan] Big Love {saison 4}


Série créée par Mark V. Olsen & Will Scheffer
Avec Bill Paxton, Jeanne Tripplehorn, Chloë Sevigny, Ginnifer Goodwin, Matt Ross, Sissy Spacek, Amanda Seyfried, Benjamin Koldyke, Melora Walters, Zeljko Ivanek, Shawn Doyle, Adam Beach, Anne Dudek, Tom Amandes...
Bill Henrickson est en plein campagne électorale pour devenir sénateur. Barb a pris le relais au casino tout juste ouvert. Margene commence à connaître un certain succès avec son émission de télé achat. Quant à Nicolette, cette saison 4 n'est que bouleversements pour elle... Et la famille dans tout ça?
Seuls neuf épisodes composent cette quatrième saison de Big Love (précédemment, 2 saisons à 12 épisodes et une autre à 10). Beaucoup de choses et d'évènements ont lieu dans cette saison, du bon, du moins bon et ce n'est pas forcément la campagne électorale de Bill qui a suscité pour moi un grand intérêt... Plus les saisons passent et plus je trouve le personnage de Bill antipathique et peu regardant envers sa famille qui se démène beaucoup pour conserver les liens familiaux et conjugaux. A commencer par Barb, rien de l'obligeait à s'investir dans ce casino, dernière lubie de Bill au cours de la dernière saison. Elle a d'autant plus de travail suite à des problèmes au sein de la réserve indienne.

Margene est le personnage féminin le plus en retrait cette saison, même si elle agit encore sans réfléchir aux conséquences : Ben, Goran... C'est Margene quoi! Elle est aussi souvent en désaccord avec Nikki, qui connaît cette saison beaucoup de confusions et de changements. Et notamment face à son rapport à la religion, qu'elle remet en question suite à ses retrouvailles avec sa fille, qui font remonter à la surface les histoires de mariages arrangés (qu'elle a connu plus jeune donc). Et plus tard les pratiques eugénistes de son ex-mari lui font prendre conscience que s'éloigner de cette communauté a été l'une des meilleures décisions qu'elle ait prises. Ses soucis à concevoir l'ont pas mal préoccupés aussi. Tout ce pan de l'histoire était captivant à suivre, le personnage que joue Chloë Sevigny en ressort d'autant plus grandi.

Avec tous ces soucis et activités extérieures, la famille Henrickson est au final peu souvent réunie, Bill souhaitant en plus annoncer qu'ils sont polygames. Déjà qu'ils avaient pas mal de difficultés avec le peu de gens au courant, j'imagine la suite des évènements quand tout un état, voire plus, le sera... La fille aînée Sarah prend la décision, justifiée, de s'éloigner de sa famillle. N'ayant jamais vraiment adhéré à la polygamie de ses parents, partir avec son mari est une décision nécessaire pour sa famille à elle. Du côté des grands-parents, je n'ai pas aimé leur histoire d'oiseaux et d'enlèvement, Bill étant à nouveau éloigné de sa famille et de sa campagne, j'ai trouvé toute cette partie hors contexte.

L'homosexualité fait aussi partie des thèmes de cette saison, concernant le fils du prophète, Alby Grant. Le sujet avait déjà été abordé les saisons précédentes, Alby est un homosexuel refoulé, il va tout de même vivre une très belle histoire d'amour avec Dale. La suite se finit en un drame tragique, le souvenir de son père l'insultant va le hanter plus que tout.

Beaucoup d'évènements donc au cours de cette saison, mais un réel éloignement vis-à-vis de la famille Henrickson et du peu de valeurs qu'ils avaient réussi à poser. Le nouveau générique de cette saison nous l'annonçait, les liens conjugaux se dissocient, la principale raison étant que Bill est obnubilé par cette campagne électorale. Heureusement, ses trois femmes arrivent encore à aller de l'avant, mais cela va-t-il durer après cette dernière annonce? Une saison 5 a été confirmée pour la série sur HBO. A suivre la bande-annonce et le générique de cette saison :


2 commentaires:

  1. Oui il y a eu un peu trop de choses là, dont des trucs super PAS passionnants comme tout ce qui tourne autour des parents de Bill et comme toi la campagne électorale m'a gonflée, les trucs du casino aussi. Reste donc l'évolution de chacune des femmes, surtout Nikki en effet, elle a pas volé son Golden Globe...

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : l'histoire des parents et leurs piafs au mexique avec le fils qui s'en va parce que bouhh il s'est pris la tête avec son père, ça m'a plus que gonflé! Après la campagne électorale, ça m'a saoulé aussi mais c'est comme s'ils voulaient nous faire détester le personnage de Bill, en tout cas c'est réussi! Et oui en effet Chloë Sevigny a amplement mérité son Golden globes, son personnage étant le plus abouti de la saison. ha oui, j'ai oublié de dire que c'est bien cool les saisons courtes, mais ça, j'en ai déjà parlé pour d'autres séries ;) Même si c'est condensé au niveau des storylines, au moins on ne s'ennuie et ça ne traîne pas en longueur!

    RépondreSupprimer