LOL (Laughing out loud), de Lisa Azuelos


Comédie de Lisa Azuelos (2009)
Ecrit par Lisa Azuelos et Nans Delgado.
Avec : Sophie Marceau, Christa Theret, Alexandre Astier, Jocelyn Quivrin, Françoise Fabian, Jérémy Kapone, Félix Moati, Christophe Bourseiller, Marion Chabassol...
LOL, tout le monde connaît ce terme à présent, c’est comme ça que Lola est appelée par ses amis. Le jour de sa rentrée, Lola n’est justement pas très lol, son petit-ami la nargue et ils finissent pas se fâcher. Avec sa mère, tout n’est pas au beau fixe non plus, elles ont du mal à communiquer. Elle ne comprend pas non plus pourquoi elle a divorcé de son père s’ils passent tous les deux encore des moments intimes. Jusqu’au jour où elles rencontrent toutes les deux un nouvel amour…

Film reconnu comme l’une des meilleures comédies françaises de l’année, j’étais curieuse de découvrir ce 4e du box-office (pour l’instant) avec ses 3.5 millions d’entrées. Je l’ai vu sans attente particulière, et sans arrière pensée. C’est un film agréable et mignon, malgré les nombreux petits défauts qui jalonnent le tout…

Même si l’histoire est bien courte, le film fait plutôt office de tranches de vie. Les dialogues des adolescents ne sont pas toujours spontanés, seul le couple des deux acteurs principaux s’en sort à peu près. D’autant plus que le film use trop souvent de répliques qui tuent, calquées sur le franc-parler des d’jeuns. Certaines séquences en deviennent alors ridicules, les premiers pas des acteurs n’aidant pas vraiment. Cela dit, Sophie Marceau a de la bouteille dans le métier, et pourtant, on a parfois l’impression qu’elle ne croit pas du tout à ce qu’elle dit, dixit celle de la dispute avec sa fille.

L’ensemble n’est pas désagréable à suivre, mais les clichés se font trop nombreux. Les enfants comme les adultes fument des pétards, oh ouais ça fait in et branché, sauf que trois fois la même scène ça commence à faire beaucoup. Pareil pour le prise de somnifères intentionnelle envers l’adulte qui doit surveiller les jeunes, trois fois la même scène, c’est trop. Et puis le nouveau mec qui comme par hasard est commissaire et super cool, les Anglais qui mangent mal… et j’en passe.

La musique a une part assez importante dans la film, son intégration est bien utilisée, relançant pas mal de séquences. Et aussi dans l’histoire, les moments sur scène du groupe de rock donnent plus de pêche aux historiettes de cette bande de jeunes.

Et l’amour dans tout ça, me direz-vous? Il apparaît sous plusieurs formes, une amitié, deux amours naissants et une relation fusionnelle mère-fille. C’est léger et plein de tendresse, un film pour une soirée cinéma à la française pas prise de tête. Les amoureux du genre apprécieront.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire