Away we go, de Sam Mendes


Film de Sam Mendes (2009)
Avec John Krasinski, Maya Rudolph, Carmen Ejogo, Catherine O'Hara, Jeff Daniels, Paul Schneider, Allison Janney, Jim Gaffigan, Samantha Pryor, Conor Carroll...
Un couple de trentenaires sont sur le point de devenir parents, et souhaite s'installer quelque part où ils se sentent bien, et entourés pourquoi pas, d'amis et d'une famille proche.

Deux films en un an pour le réalisateur Sam Mendes, après Revolutionary Road, il enchaîne à nouveau sur une histoire de couple, sur une approche différente. Burt et Verona sont très liés et souhaitent devenir les meilleurs parents qu'il soit pour leur enfant. Sous forme de road trip, ils vont de ville en ville retrouver des connaissances, amicale ou familiale. Cela donne lieu à chaque fois à des situations souvent amusantes, voire complètement décalées, comme les scènes avec les personnages de Maggie Gyllenhaal ou d'Allison Janney (The West Wing). La force de ce film repose surtout sur le couple que forme John Krasinski (The Office) et Maya Rudolph (Saturday Night Live). Venant tous deux de la comédie, ils mêlent humour et émotion avec naturel, rendant le couple attachant. Cela dit certaines séquences drôles sont de trop, sans réelle utilité (les scènes de bouh! je te fais peur! par exemple). D'autres répliques sont étonnantes et drôles, comme quand Burt tente de rassurer Verona. Au niveau de la mise en scène, Sam Mendes en a fait un film aux connotations très indés, dans le style, et l'utilisation de la musique aussi. Cela n'altère pas à l'histoire, mais on se demande, pourquoi ce choix.

Revolutionary Road était un film douloureux, briseur de rêve, avec une fin tragique, Sam Mendes nous réconcilie avec un couple qui veut profiter un maximum de leur bonheur. A Montréal, l'un de leurs amis image très bien la notion de famille, où seule une maison ne peut pas juste apporter le bonheur. Il faut y mettre du sien, aimer et partager. Du Colorado, en passant par Tucson, Phoenix, Madison, Montréal, et Miami, le périple est source de nombreuses rencontres pour Burt et Verona. Les situations qu'ils vont croiser vont tout compte fait les conforter sur ce qu'ils souhaitent vraiment. Un film agréable, tendre et optimiste. 4.5/6

Billet également publié chez Love&movies.

9 commentaires:

  1. Bon je regarde juste ta note car je ne l'ai pas vu mais il ne me tentait pas plus que ça (pas au point de le voir au ciné quoi), les échos sont pas trop mal finalement c'est "rassurant"...

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : moi non plus il ne me tentait pas plus que ça et certains échos de blogueuse m'ont donné envie et je ne regrette pas du tout!

    RépondreSupprimer
  3. >blythe : bon par contre apparemment on n'a pas fait le bon bar à Montréal ;)

    RépondreSupprimer
  4. héhéh en fait j'ai trouvé original de voir le couple visiter Montréal en passant par un bar/strip/karaoké ;) oui oui...

    RépondreSupprimer
  5. Ah OK je savais pas qu'ils passaient par Montréal (je lis les avis que quand j'ai vu le film, sauf si je compte pas le voir)

    RépondreSupprimer
  6. Oui zut, j'ai un peu trop parlé là (enfin j'ai rien dit de l'histoire hein ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je viens d'aller voir le film. C'était amusant et léger, par contre la fin éait un peu trop happy end sorti de nulle part pour moi.

    RépondreSupprimer
  8. >Renaud S : Contente que tu ait aimé! Pour la fin, ç fait très happy end mais je ne les voyais pas finir quelque part qui ne leur convenait pas... J'ai trouvé ça très optimiste justement.

    RépondreSupprimer