Largo Winch, de Jérôme Salle


Film de Jérôme Salle (2008)
Avec Tomer Sisley, Kristin Scott Thomas, Mélanie Thierry, Karel Roden, Steven Waddington, Radivoje Bukvic, Anne Consigny, Miki Manojlovic, André Oumansky...
Le milliardaire Nerio Winch est retrouvé noyé. Une mort forcément suspecte quand on sait qu'il s'agit du fondateur et principal actionnaire du puissant et tentaculaire Groupe W. Qui va hériter de cet empire économique ? Officiellement Nerio n'avait pas de famille. Mais il cachait un secret : un fils, Largo, adopté presque trente ans plus tôt dans un orphelinat bosniaque. Seul problème, ce jeune héritier vient d'être jeté dans une prison du fin fond de l'Amazonie. Accusé de trafic de drogue, il clame son innocence. Nerio assassiné. Largo emprisonné. Et si ces deux affaires faisaient partie d'un seul et même complot visant à prendre le contrôle de l'empire Winch ?
Sorti en fin d'année dernière, ce Largo Winch m'attirait surtout parce que plus jeune je lisais la bande dessinée. Sauf que, quand le cinéma français se met à faire des films d'action, c'est loin d'être tout le temps extra... Le film de Jérôme Salle fonctionne bien surtout pour ses scènes d'action, elles ne font pas cheap comme souvent, et certains plans sont plutôt bien fait comme celui où Tomer Sisley saute dans le vide, la caméra en contre-plongée, on voit l'hélicoptère au-dessus et il se prend une balle. Par contre, le scénario et le jeu des acteurs, on reviendra! L'histoire reprend pourtant celle de la bande dessinée, mais le rythme est en dents de scie, et les séquences liées aux finances sont ennuyeuses.

Du côté du jeu des acteurs, j'aurais aimé passé en mode silence à plusieurs reprises... avec l'impression que Mélanie Thierry, Gilbert Melki, ou encore Kristin Scott Thomas en imitation d'Anna Wintour récitait bien leur texte par cœur comme à l'école *help*. Seul Tomer Sisley s'en sort bien, il parle dans les trois langues, français, anglais et croate, sans déceler d'accent ni d'accrochage dans les mots, son Largo est encore plus charmant. Cela dit, dans mon souvenir, Largo avait plus de répartie, et moins de sourires.

Largo Winch est de bonne facture, pour une film français. Un second film est prévu, et ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin, en espérant que le casting sera meilleur... 3/6

Film vu et disponible sur Canalplay.

2 commentaires:

  1. je partage ton avis
    j'ai été un peu déçue
    j attendais plus
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. >Frederique : contente de partager le même avis, merci de ton passage ici!

    RépondreSupprimer