My Own Private Idaho {ressortie le 16 septembre}, de Gus Van Sant


Film de Gus Van Sant (1992)
Avec River Phoenix, Keanu Reeves, James Russo, William Richert, Grace Zabriskie...
Troisième film de Gus Van Sant après 'Mala noche' et 'Drugstore cowboy', 'My own private Idaho' a pour principal sujet des jeunes adultes paumés et en mal de vivre s'accrochant à ce qu'ils peuvent, Mike en cherchant à retrouver sa mère et en s'imaginant vivre avec Scott, et Scott en échappant à une vie de fils d'industriel à la vie bien rangée. Drogués et sans domicile fixe, ils survivent en vendant leurs corps à des hommes et des femmes. Souffrant de narcolepsie, les rêves de Mike lui font rappeler sa mère, une mère qu'il va rechercher jusqu'en Italie. Le périple va être bénéfique pour l'un mais pas pour l'autre...
Un film intriguant, troublant, étrange, avec un réalisme qui fait froid dans le dos. Gus Van Sant a le talent pour nous montrer ce genre de sentiments avec un film qui n'a comme ça l'air de rien. La prostitution et l'homosexualité sont des sujets pas toujours facile à montrer au cinéma, My Own Private Idaho compare d'ailleurs la vie à une grande route -dont une maison qui s'y écrasant brutalement comme signe d'embûche-. Ces jeunes errant dans les rues de Portland ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Malgré tout, une amitié naît entre Mike et Scott (pour l'un ce sera même de l'amour), l'entraide et le besoin pour l'un de découvrir ses origines va les mener jusqu'en Europe, un voyage qui va les rapprocher et à la fois les éloigner... Les deux acteurs, Keanu Reeves et River Phoenix -décédé l'année suivante d'une overdose- campent des personnages à la fois bouleversants et marquants. Un film hors norme, à éviter de voir d'humeur morose.

2 commentaires:

  1. J'avais adoré à l'époque mais je l'ai jamais revu; je voulais le faire en film culte pour FDC pour sa ressortie justement et puis pas eu le temps de le revoir, mais un jour...

    RépondreSupprimer
  2. En même temps, je n'ai pas non plus eu le temps de le revoir, j'ai fait travaillé mes souvenirs pour la ressortie ;) Etrange le souvenir d'ailleurs, River Phoenix m'avait rendue bien triste devant ce film...

    RépondreSupprimer