Kate & Leopold, de James Mangold


Comédie romantique de James Mangold (2001)
Ecrit par James Mangold et Steven Rogers
Avec : Meg Ryan, Hugh Jackman, Liev Schreiber, Natasha Lyonne, Breckin Meyer, Charlotte Ayanna, Bradley Whitford, Paxton Whitehead, Spalding Gray, Josh Stamberg...
Kate McCay est une femme d’affaires où tout lui réussit, ou presque, l’amour n’étant pas vraiment un point sur lequel elle aime s’étendre. Leopold quant à lui est troisième duc d’Albany (rien que ça) et vit au XIXe siècle en gentleman séduisant où pour lui aussi, l’amour ne signifie pas grand chose, n’ayant pas encore rencontré la femme qui partagera sa vie. Jusqu’au jour où une faille dans l’espace temps le transporte dans le New York de Kate…
Kate et Leopold sont faits l’un pour l’autre, ils ne le savent pas encore mais, surtout, l’autre souci, c’est qu’ils ne vivent pas dans le même siècle. Très agréable à suivre, le film est surtout porté par son duo d’acteurs, avec Hugh Jackman en premier (qui a dit évidement ?). L’élément fantastique, qu’il ne faut pas chercher à expliquer, apporte une dimension supplémentaire à l’histoire, notamment des petits moments de comédie. Découvrant la vie moderne du XXIe siècle, Leopold est tout aussi amusant de le voir vivre comme à son époque dans cette société qu’il ne reconnaît pas du tout.

Le couple Hugh Jackman/Meg Ryan fonctionne très bien, même si par moment, cela manque de magie (le dîner avec le frangin par exemple). Cela dit, j’ai trouvé la scène du dîner réussie, du romantisme à l’état pur, et en plus Hugh se met à danser, je ne peux rêver de mieux personnellement… Quant aux personnages secondaires, ils permettent à l’histoire de tenir debout, sans qu’ils soient réellement indispensables. Et il faut croire que la présence d’un enfant soit nécessaire, n’ayant pas jugé utile son apparition, aussi courte fut-elle.

Pour ce qui est du voyage dans le temps, le réalisateur utilise le côté pratique de la faille temporelle qui s’ouvre pile au bon moment. Cette facilité scénaristique ne m’a pas gênée, c’est même le genre de choses qui m’amuse. Il y a juste une scène qui me ‘dérange’, celle où on aperçoit Kate au début du film, le cours du temps a changé, mais je ne sais pas, c’est comme si j’étais déçue d’avance, sachant déjà la fin…

Kate & Leopold m’ont tous les deux charmée, je sors enchantée du film et c’est ça le principal. De l’amour au passé et au présent, malgré ses petits défauts deci delà, c’est un film que je reverrais avec plaisir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire