Blue crush, de John Stockwell


Film de John Stockwell (2002)
Avec Kate Bosworth, Michelle Rodriguez, Kala Alexander, Matthew Davis, Sanoe Lake, Chris Taloa, Mika Boorem, Faizon Love...

Anne Marie est sous pression, elle se prépare à concourir pour la compétition de surf Pipe Master qui se déroule sur la plage nord de Oahu, à Hawaï. Ses colocataires sont ses amies Lena, Eden et sa jeune soeur, Penny. Toutes travaillent comme serveuses dans un hôtel de luxe. Mais un jour, le quotidien d'Anne Marie bascule lorsqu'une équipe de football professionnelle s'installe à l'hôtel où les quatre filles officient. La belle ne tarde pas à tomber amoureuse du quarterback Matt Tollman. Mais la compétition approche à grands pas et Anne Marie a tendance à négliger son entraînement... (source allocine).
Blue crush est un film qui convient très bien à cette saison, un après-midi où il fait trop chaud pour pointer le bout de son nez dehors... Les scènes de surf sont plutôt réussies, le charme de Kate Bosworth est indéniable (canon la scène changement de fringues...) et l'ambiance paradisiaque et ensoleillée fait rêver. Du côte de l'histoire, cela reste banal et prévisible, mais chacun sait comment fonctionne ce genre de films. Que dire de plus, ce n'est pas du grand film mais cela fait passer un bon moment d'évasion. 3.5/6

4 commentaires:

  1. J'avais bien aimé (4/6) et avais été surprise par le ton sérieux du film aussi, pour une fois on voit un peu l'envers du décor... Sinon après moi dès qu'il y a du surf je suis cliente donc forcément ;op

    RépondreSupprimer
  2. >blythe : oui c'est vrai je n'avais pas pensé à ce côté sérieux que la vie n'est pas toute rose, même sur une île paradisiaque... Et les scènes de surf c'est juste extra!

    RépondreSupprimer
  3. Bon, ben voilà Blythe a tout dit. Moi c'est clairement un de mes films cultes. Le mélange: passionnées de sport, surf, et reconstruction de la famille avec ses amies proches, c'est pile la corde sensible. Je reconnais les défauts du film (finalement assez banal) mais il me touche énormément...

    RépondreSupprimer
  4. >tink again : je ne devais pas être de bonne humeur ce jour-là, je suis dure avec ma note je trouve... bref... Je vois très bien pourquoi il te touche, et c'est d'ailleurs le genre de film que je peux revoir encore sans déplaisir.

    RépondreSupprimer