The Company, de Robert Altman


Film de Robert Altman (2003)
Avec Neve Campbell, James Franco, Malcolm McDowell, Barbara E. Robertson, William Dick, Susie Cusack, Marilyn Dodds Frank, John Lordan, Mariann Mayberry...

Le temps d'une année en plein coeur d'une compagnie de danse, The Company nous immerge dans les coulisses du Joffrey Ballet de Chicago, en répétition, sur scène, tout en découvrant la vie des danseurs au sein de la compagnie, et aussi dans leur vie en dehors.
Amoureuse des films de danse et selon les conseils avisés de Tink Again, The Company m'a beaucoup plu par son aspect plus documentaire, une plongée dans l'univers d'un ballet avec beaucoup de moments dansés, sans clichés parfois habituels, de cet univers pas assez mis en valeur. Robert Altman nous expose ce fabuleux métier ôh combien lié au corps et aux possibles problèmes de blessures ou de fatigue. J'ai aimé comment les danseurs sont protégés, sans qu'il y ait de favoritisme. Une légère contracture, une blessure soudaine (là où dans d'autres films, la danseuse aurait pleuré voire crié, là elle prend la réalité avec raison) et la danseuse 'officielle' est tout de suite remplacée, pas de jalousie ni de coup bas. J'ai aussi aimé découvrir la vie en dehors de ces salles de danse. Très souvent, leur salaire ne suffit pas, les danseurs sont amenés à travailler en tant que serveur ou autres. Sa relation avec Josh apporte aussi beaucoup au personnage de Ry.

Neve Campbell est fabuleuse dans ce rôle de Ry, elle s'est entraînée deux années avant le tournage du film, afin de retrouver ses marques et les gestuelles de danseuse de ballet (elle était danseuse au National Ballet du Canada). Hormis les trois acteurs (Neve Campbell, James Franco et Malcolm McDowell), tous les autres sont des danseurs de métier. Parmi mes séquences dansées préférées, la scène d'entrée avec les rubans (Tensile Involvement, chorégraphie de Alvin Nikolais) et puis My Funny Valentine interprétée par Neve (Chorégraphie de Lar Lubovitch). Le côté un peu lent et distant de la mise en scène pourrait en effrayer plus d'un, je trouve qu'au contraire, cela contribue à plus de cohérence quant au sujet du film. Du coup, quand le film s'est terminé, j'aurais aimé en voir encore plus, voir les prochains spectacles, découvrir les différents projets... Pour plus de détails techniques, je vous conseille de lire le billet très complet de Tink Again.
5/6

3 commentaires:

  1. J'avais bien aimé mais m'étais aussi un peu ennuyée...

    RépondreSupprimer
  2. Yeah! J'aime quand on aime ce film. Et j'aime aussi ce que tu en dis.
    Merci Caro!

    RépondreSupprimer
  3. >blythe : c'est ce à quoi je m'attendais et l'ensemble m'a bien plu, mais je comprend que certains puissent s'ennuyer...

    >tink again : merci à toi aussi, je me souviens quand le film est sorti, et il avait été très mal critiqué, j'avais oublié qu'il existait... Et puis c'est bien d'avoir un regard sur le film en tant que non danseur, on a un avis similaire mais une approche différente.

    RépondreSupprimer