Skins {8e épisode}


3x08 : Effy (**)

Impressions rapides sur cet épisode. Du bon, du mauvais, Effy est pour moi le bon point de l'épisode, elle a cette part du mystère et du secret qui la rendent vraiment attachantes Après, scénaristiquement parlant, bon, ils jouent la carte de la facilité et de l'inutile. Petit road trip pour la petite bande en pleine forêt (mais où sont les autres jeunes venus s'éclater à Globbers end?), les chasseurs auraient largement pu être évités dans cette histoire, cela n'apporte rien et j'ai trouvé ça vraiment sans intérêt. L'atmosphère 'houuu il fait noir dans la forêt, vous allez avoir peur des intrus!' était franchement inutile. Bref.

Effy romp avec Cook en le lâchant à Bristol et c'est carrément sa mère qui lui annonce cette rupture et qu'ils sont tous partis sans lui. Ce personnage de Cook me sort par les yeux, la suite ne va pas être pas être mieux puisque bien sûr, il va s'inviter lui-même à la petite party. Et là c'est l'apothéose je-fous-le-bordel partout... Même avec cette histoire à laquelle je n'ai pas adhéré, Effy réussit à happer mon intérêt. Après s'être battue avec Katie, qu'elle a laissé sans connaissance, elle sort enfin avec Freddie. La suite n'est forcément pas rose pour elle, et sa logique la ramène à nouveau dans les bras de Cook. Affligeant... La série fait en tout cas tout pour qu'on déteste ce personnage de Cook, plus que deux épisodes dont celui sur les jumelles et le finale. J'espère qu'elle va remonter un peu la pente même si ces derniers étaient un poil mieux que le tout début de saison.

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas reconnu la Effy d'avant. . . Je ne sais pas ce que je voulais aussi. . .
    Enfin, bon, le seul vrai bon passage, c'est le côté Blair Witch. . . C'est pas cher payé mais bon.

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'ai bien aimé l'ambiance forêt et tout, mais l'option chasseurs bien lourdeaux, je pense qu'ils étaient inutiles... Je ne suis vraiment pas dedans cette saison ;)

    RépondreSupprimer
  3. Mouif alors j'ai encore préféré celui sur J.J. Là c'était vraiment du n'importe quoi et comme dit Goodbauer on ne retrouve pas la Effy d'avant.

    RépondreSupprimer