Supernatural, 13e épisode


4x13 : After school special (****)

Et bien moi, j'ai adoré cet épisode, non seulement parce que j'aime bien découvrir le passé des frères Winchester, mais en plus parce que cet épisode est plutôt plaisant. Pour commencer, les deux acteurs jouant les deux frangins, douze ans plus jeune, sont parfaits, tant physiquement que dans leur jeu et leurs intonations. Pour l'histoire, un lycée est aux prises d'un fantôme soumis au désir de vengeance, notamment envers les élèves 'populaires'. Il s'avère que Dean et Sam ont passé quelques semaines dans ce lycée, dont certains évènements ont eu pour conséquences ce fantôme. C'est en fait, plus un épisode centré sur le jeune Sammy, qui n'en peut plus d'aller d'une école à une autre sans pouvoir se poser et se faire de vrais amis. C'est vrai, trois lycées en moins de deux mois, pas facile de s'intégrer.

Mais revenons à notre ectoplasme démoniaque, les séquences des meurtres sont d'ailleurs bien gores, notamment celle du mixeur, même si on se doute bien de la fin de la scène, je me suis répétée 'non, il ne va pas le faire, nooonnn!'. Beurk. L'origine de ce fantôme n'est pas celle que pensaient les frères W. Son ami Barry était martyrisé par le costaud Dirk, sauf que Sammy finit par lui donner une bonne raclée, et en le surnommant de Dirk the jerk. Forcément, finir sa scolarité avec ce souvenir c'est pas le top, et puis les problèmes de santé de sa mère n'arrangeant rien, le Dirk n'a pas vécu bien longtemps. Le pauvre Sammy s'en veut bien maintenant de l'avoir mis à terre. J'ai bien aimé d'ailleurs la scène de la jeune fille possédée qui réussit à mettre K.O. le grand Sam. Et puis la scène de Dean dans le bus, où il prétend venir d'une équipe à la 21 Jump street, et que le chauffeur vend de la beuh, hihih, j'adore!

Fantôme retrouvé, anéanti, j'ai aussi aimé la scène où Sam retourne voir son ancien professeur qui lui avait conseillé de faire ce qu'il veut de sa vie professionnelle. A l'époque, sammy écrivait dans ses rédactions de vacances qu'il était allé chasser le loup-garou, hihihi! Et puis le Dean, égal à lui-même déjà à l'époque, à la conquête des fiiiiillles....

Un épisode bien riche, ma review est d'ailleurs assez confuse, centré sur Sammy mais aussi sur la relation fraternelle très proche, surtout de la part de Dean qui prenait bien soin de son petit frère. Quand Sam a quitté son frère et son père, cela a dû être un déchirement. Et puis j'ai oublié : Dean en short rouge, c'est à tomber par terre! Un chouette épisode quoi!

2 commentaires:

  1. C'est drôle, car j'avais préféré le précédent épisode. Celui-ci ne fait que redire ce qu'on sait déjà. J'en ai marre qu'on cogne dans la carcasse du père Winchester, marre qu'on me ressasse la même psychologie de comptoir made in Fox, alors qu'on n'est pas chez le renard. J'ai compris les 10 premieres fois, quoi... Mais on touche ici à une des parts de Supernatural que j'aime le moins, qui est présente depuis le début, c'est leur façon à eux d'aborder leurs personnages, assez lourde et pesante la plupart du temps, mais qui plait énormément à une grande part de leur public. Pour moi c'est un défaut intrinsèque à la série, je fais avec, mais j'aimerais à l'occasion un peu d'originalité. Ici, on a un concept, une exploitation un peu moyenne, et on n'approfondit pas spécialement le passé, car il faut bien le dire, tout ce qui est dit ici, on le sait déjà. Donc je l'ai trouvé assez moyen! lol!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que John Winchester s'en prend plein la tronche alors qu'il n'est même plus là pour se défendre ;) Moi j'aime bien les bonds dans le temps comme ça, même si l'histoire est redondante. C'était même un épisode facile scénaristiquement parlant, mais qu'importe, je valide!

    RépondreSupprimer