The Thing de John Carpenter (1982)


film de John Carpenter (1982)
avec Kurt Russell, T.K. Carter, Wilford Brimley, David Clennon, Keith David...

C'est l'hiver 1982, en Antarctique, une équipe de 12 chercheurs trouve une créature dans la neige âgée de plus de 100 000 ans. Décongelée, elle reprend vie en pouvant imiter n'importe quel être vivant. A partir de là, le doute et la suspicion s'installent parmi les membres de l'équipe.

Plus fantastique qu'horreur, je n'ai presque pas frissonner devant ce film, premier opus de la 'trilogie de l'Apocalypse' de John Carpenter (les deux autres sont Prince des ténèbres et L'antre de la folie) mais j'ai adoré l'ambiance du film. Il a repris l'idée du film The Thing from another world de Howard Hawks et Christian Nyby (1951). La musique est signée Ennio Morricone, apportant un fond sonore inquiétant juste comme il faut. Et une mise en scène nous faisant croire à tout moment que chaque membre de l'équipage est la créature transformée. Une méfiance et des doutes qui s'installent tout au long du film. C'est là que réside le génie de Carpenter. Les effets spéciaux sont énormes (pour l'époque), demandant un travail impressionnant. A ce sujet, les bonus enregistrés il y a quelques années nous montrent les différents procédés utilisés pour la création du monstre et tous les effets créés aux cours des scènes : la tête qui dégouline de la table, l'enfoncement de la cage thoracique d'un des scientifiques... des détails enrichissants et amusants aussi! Une scène que j'ai bien aimé : celle de la détection du sang du reste de l'équipe pour savoir qui est contaminé.

Un film culte qui fait partie des incontournables dans le domaine fantastico-épouvante. En plus, j'aime beaucoup Kurt Russell, je ne vais donc pas bouder mon plaisir. L'effet spécial du générique est tout aussi excellent (par contre je suis incapable de répéter la manip' tellement c'est tordu, en gros sont concernés de la fûmée dans un aquarium, de la lumière, des sacs qui brûlent...). 5/6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire