The Sarah Connor chronicles {2x05}


2x05 : Goodbye to all that (**)

[Cet épisode date un peu, je tente de rattraper mon retard dans mes reviews de séries...] Dans l'épisode précédent, Cameron était le point central de l'histoire, avec un retour à ses origines. Ici, un certain Martin Bedell est traqué par le terminator 888. Derek et John vont alors se faire accepter dans un camp militaire afin d'approcher l'un des Martin Bedell. Comme à son habitude, le terminator élimine tous les Martin Bedell pour être sûr de tomber sur le bon. Du coup, Sarah va se charger de protéger un autre Martin Bedell, un jeune garçon d'une dizaine d'années. L'épisode est centré sur John mais surtout sur Derek, et je ne m'en plaindrais pas, le personnage ayant été trop en retrait depuis ce début de saison. On découvre alors à l'aide de flashbacks sa vie en tant que résistant et comment il connaît ce Bedell, un élément clé dans la résistance du futur. Je trouve que la série devient encore plus attrayante grâce à ces passages-là, on en apprend plus sur les personnages et l'histoire générale acquiert une plus grande dimension. C'est d'ailleurs les passages qui me manquent quand je regarde les films.

Du côté de John, il est toujours aussi distant même si la présence de son oncle lui apporte beaucoup d'éléments pour la suite. Et pour Sarah, sa relation avec le jeune Martin lui fait comprendre qu'elle a loupé pas mal de choses pendant l'enfance de John. Même si cela n'apporte pas énormément d'éléments, j'ai beaucoup aimé cette relation. Et Cameron est plutôt effacée ici, mais on sent qu'elle a bien autre chose en tête... A suivre un extrait de cet épisode, Derek parlant de la guerre à des jeunes recrues.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire