Vicky Cristina Barcelona, de Woody Allen

Film de Woody Allen (2008)
avec Javier Bardem, Scarlett Johansson, Penélope Cruz, Rebecca Hall, Patricia Clarkson, Kevin Dunn...
Deux amies américaines, Vicky et Cristina, partent en vacances à Barcelone. Vicky est sur le point de se marier, mais les deux jeunes femmes rencontrent un peintre et son ex-femme qui vont les emmener dans une drôle d’aventure romantique.

Après 'Le rêve de Cassandre', Woody Allen revient avec un chouette film sur les relations romantiques, compliquées. Et le film fonctionne plutôt bien sans aucunes images crues à l'appui (chapeau). N'allez pas voir ce film pour les scènes érotiques, il n'y en a pas, même si l'histoire l'est, tout est suggéré. Javier est excellent en Don Juan, draguant non pas une femme mais deux femmes à la fois. Et l'actrice qui déchire tout, c'est Penélope Cruz, tout bonnement géniale en ex-femme suicidaire et jalouse, qui s'approprie aussi la nouvelle petite-amie de son ex, et oui. Scarlett Johansson et Rebecca Hall sont tout aussi géniales, dommage que Rebecca Hall ne soit pas sur l'affiche, elle fait partie de l'histoire tout autant que les autres. Au niveau des autres personnages, Doug est affligeant de standardisation et de il-faut-faire-comme-ça-parce que-les-gens-le-font (pfff) mais dans la vraie vie, c'est l'énergumène le plus commun. En même temps, on en croise très peu des Juan Antonio...

Woody Allen a fait mieux par le passé dans ses dialogues mais ils sont ici plutôt savoureux, surtout les répliques du personnage Vicky (Rebecca Hall). La musique est bien choisie, une bonne dose de soleil sur des notes musicales catalanes, c'est encore plus plaisant. Et puis, le cadre (Barcelone, ville superbe, je veux y aller...) et l'ambiance estivale accentuent encore plus le côté romantique et ce sentiment de légèreté. En parlant de légèreté, le réalisateur nous parle d'hédonisme, avec pour unique but la recherche de plaisirs, mais en vrai voilà, c'est Woody Allen, n'oubliant pas de nous dire que tout n'est qu'illusion, que les choix sont tout tracés et que l'être humain est éternellement insatisfait. Pour ces deux femmes en tout cas. J'ai trouvé la fin un peu trop directe, mais néanmoins réaliste... 4/6

8 commentaires:

  1. Tu m'as convaincu!
    J'irais le voir le week end prochain si possible ! ! !

    RépondreSupprimer
  2. Même si je ne suis pas un fan du genre... j'ai passé un bon moment!
    Mais je voudrais dire à Juan Antonio que c'est un ...biiiip!... de chanceux... pffff...!!
    Enfin bon vous comprendrez...!

    Sur ce m'en va me mettre à la peinture tiens... on sait jamais!

    RépondreSupprimer
  3. >goodbauer : cool !
    >mickael : héhééh et pi moi je pars pour Barcelone pour quelques jours... Merci de ton passage ici^^

    RépondreSupprimer
  4. Bien moi, j'ai été so déçu en fait, j'ai pas retrouvé le style Allen, ses tirades, sa vision. Peut etre que j'en attendais trop, même le trio supposé torride ne m'a pas tant charmé. Par contre, R. Hall était parfaite et ses lines aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais aucune attente devant ce film et je pense que comme Woody n'est pas là en tant qu'acteur, on retrouve moins ses tirades et son esprit bien à lui. Mais dans ce film cela ne m'a pas du tout dérangé qu'il y ait moins son style. Je suis d'accord avec toi pour Rebecca Hall, c'est le personnage qui le plus de répartie. Cruz m'a bien plu aussi. Johansson ne ressort pas du chapeau au niveau du jeu et a préféré misé sur son drap?... je dis ça, je dis rien hein

    RépondreSupprimer
  6. Barcelone est une chouette ville c'est certain, bon c'est autant la jungle qu'à Paris, sauf qu'il y la mer, bon très peu de plages mais elle est là . . . Par contre la ville peut jouir de quelques beaux monuments malgré la pollution et les embouteillages permanent . . . Il y a aussi de très beaux parcs

    RépondreSupprimer
  7. Et j'oubliais : Barcelone ! J'aimerais y vivre, je suis un adepte absolu de Gaudi, la ville est superbe, chaleureuse, cospomolite, un decor parfait pour un film de cet acabit

    RépondreSupprimer
  8. Finalement je suis bien allé le voir, je suis satisfait c'est clair mais bon je crois que certains petit passages et autres histoires auraient pu être éviter, mais je reconnais le talent de Woody Allen et surtout Penelope Cruz très en forme dans ce film avec ses pics de colère et son espagnol

    RépondreSupprimer