[bilan] Damages {saison 1}



Saison : 1 - 13 épisodes
Série créée par Todd A. Kessler, Glenn Kessler, Daniel Zelman, en 2007
Avec : Glenn Close, Rose Byrne, Tate Donovan, Noah Bean, Ted Danson...
Format : 42 mn. Genre : Drame, Judiciaire.
Première diffusion : 24 juillet 2007 sur FX Network.
En France : 28 février 2008 sur Canal +.

Tombée sous le charme et sous le choc, cette série m'a enchantée, bousculée. La série est tellement captivante que je n'ai pu m'empêcher d'en faire le marathon et d'aligner les 13 épisodes à la suite. Vous l'avez compris, c'est une série coup de cœur, je n'en ai pas vu de telle depuis longtemps...

Petit aperçu de l'histoire
Premières images, une musique classique, un ding dong d'ascenseur qui se répète plusieurs fois, la porte s'ouvre sur une jeune femme toute ensanglantée, avec peu de vêtements et en imper. Elle sort d'un immeuble l'air choqué et perdu et se retrouve dans les rues bondées de New York sans savoir où aller. Cette femme c'est Ellen Parsons, on la découvre six mois plus tôt, elle s'apprête à être embauchée dans la grande firme d'avocats Hewes & associates. Patty Hewes en est la grande patronne, aux mains de fer et au caractère d'acier que rien n'a l'air d'arrêter. Comment une jeune femme, qui plus est heureuse en couple avec David, un jeune médecin, va se retrouver six mois plus tard en plein interrogatoire avec le FBI, accusée d'avoir tué son fiancé? Comment Ellen a-t-elle pu sombrer en seulement 6 mois? Patty Hewes va-t-elle réussir à coincer le grand magnat Forbisher et le faire payer plus que sa dette, en détruisant sa renommée et son pouvoir? Jusqu'au est-elle prête à aller?

Deux actrices fabuleuses
Glenn Close/Patty Hewes est le point central de la série. Elle joue à la perfection cette femme avocate déterminée, puissante, ambitieuse, piquante, menteuse, manipulatrice, la liste des adjectifs est longue, très longue... Patty Hewes est aussi mère d'un jeune garçon de 17 ans, très intelligent qui s'amuse à défier et à affronter sa mère. Leur relation va changé et évolué au cours de la saison, les apparences sont d'après moi trompeuses et sources de nouveaux mystères. Patty est aussi marié à Phil, présent aux côtés de sa femme tout au long de la saison, sans pour autant que son personnage soit d'une réelle force envers Patty. Elle aime dominer et surtout gérer toute seule ses affaires. Sa grosse affaire du moment c'est affronter Arthur Frobisher, célèbre homme d'affaires New-Yorkais qui a volé toutes les actions et l'argent de ses 5000 employés. Le faire tomber est le mot d'ordre de Patty Hewes, coûte que coûte, même en usant de méthodes cyniques et cruelles pour arriver à ses fins...

Ellen Parsons cherche du travail, a plusieurs propositions mais souhaite travailler dans le cabinet de Patty Hewes. Son entretien avec la grande prêtresse doit se faire le jour du mariage de la sœur d'Ellen. Il est hors de question pour Ellen de louper ce moment familial et magique juste pour une entrevue. Sauf que Patty va aller directement la chercher... heum heum je vous ai dit Patty Hewes est une grande manipulatrice, son seul but en engageant Ellen est d'approcher on amie et belle-sœur Katie, témoin d'une transaction 5 ans plus tôt. Ellen accepte le poste, pour le pire et pour le pire... Le personnage est moins troublant que celui de Patty, mais Rose Byrne joue à merveille cette jeune avocate au bord du gouffre. On ne peut comparer leurs deux jeux, c'est certain, mais j'ai adoré leur relation de faux-semblants, de mensonges, de manipulations. Le jeune padawan apprend très vite de son maître...

Second plan
Les personnages secondaires sont tout aussi surprenants, du grand ponte des affaires menteur et voleur, à son avocat tout aussi imposteur, en passant par le fiancé compréhensif à l'oreille attentive, sa sœur témoin dans l'affaire Frobisher, et puis Tom Shayes, l'associé de Patty Hewes qui dit oui à tout ce qu'énonce sa chef. L'histoire se passe à New York.

Un montage en puzzle
Cette série est brillante également grâce à un montage réalisé en puzzle. Ce sont des histoires de justice, de grands magnats, d'avocats véreux mêlés à beaucoup d'autres histoires et personnages. Ce genre de storyline n'est pas toujours facile à suivre, avec des noms qui peuvent parfois se confondre, ou avec peu d'intérêt. Ici non pas du tout, le montage fait qu'on ne loupe rien, qu'on n'en sait pas trop à l'avance. Des détails distillés au fur et à mesure des épisodes permettent à l'histoire de bien s'installer. La majeure partie de l'histoire commence 6 mois avant les faits, l'image est normale et par moment on retrouve Ellen, en interrogatoire, où les couleurs de l'image sont saturées. Cet aspect visuel nous permet facilement de nous repérer en plus des repères des titres à chaque changement de scène. Des révélations sur le futur nous donnent encore plus de détails sur le déroulement des évènements. Brillant je vous dis, brillant !

Un suspens insoutenable
L'histoire, les personnages, le montage en puzzle, tout ça nous donnent un supens terrible. Je n'aurais pas pu attendre une semaine entre chaque épisode, les épisodes se finissant tous par des images chocs nous donnant forcément envie de voir la suite :) Tout est mis en scène pour nous captiver et nous rendre accro...


La série de l'année, justice mêlée de diabolique
La rentrée dernière a été assez pauvre en qualité sériephile, ça faisait vraiment longtemps que je n'avais pas été autant enthousiamée et tenue en haleine devant une série. Je me rends compte que j'ai fait beaucoup d'éloges dans ce post à rallonge... la qualité et la force de la série sont indéniables. C'est marrant, une scène phare m'a beaucoup rappelé une scène clé de la série Alias quand Sydney découvre son fiancé assassiné dans la baignoire. On a la même ici, le fiancé est aussi médecin, la position dans la baignoire, dans 'Damages' le meurtre est plus cru, dans 'Alias' il est tué de coups de feu. Bref une série fantastique et brillante, qui dans un sens me fait peur si on rapproche ce chef d'entreprise à nos dirigeants d'entreprises ou même d'état. On ne veut pas en savoir plus sur ce monde plein de mensonges et de pots de vin, et conserver ces histoires juste pour la fiction...

Les autres + : la musique
La bande son est un autre point fort de la série, avec notamment pour le générique "When I am through with you" de VLA.

Les titres des épisodes
Chaque titre est une réplique de dialogues que prononce l'un des personnages durant l'épisode :
1. Pilot / 2. Jesus, Mary and Joe Cocker / 3. And My Paralyzing Fear of Death / 4. Tastes Like a Ho Ho / 5. A Regular Earl Anthony / 6. She Spat at Me / 7. We Are Not Animals / 8. Blame the Victim / 9. Do You Regret What We Did? / 10. Sort of Like a Family / 11. I Hate These People / 12. There's No 'We' Anymore / 13. Because I Know Patty

Quoi de neuf pour la série?
Deux saisons supplémentaires ont été programmé par la chaîne FX. Il va falloir s'armer de patience, la saison 2 n'arrive qu'en janvier 2009... La série est aussi nominé aux Emmy Awards dans cinq catégories (meilleure série dramatique, meilleure actrice principale, meilleurs seconds rôles masculins, meilleur scénario et meilleure réalisation). La cérémonie se déroulera le 21 septembre prochain.

9 commentaires:

  1. Ha ça me donne envie de la regarder cette série du coup! C'est malin!

    RépondreSupprimer
  2. héhé, la série m'a tellement plu que j'y pense encore et je me dis que dans mon billet déjà-à-rallonge il manque des trucs que je n'ai pas dit. Heum, en fait c'est bien de voir la série en même temps que quelqu'un d'autre, ça permet de tchacher...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai regardé les 3 premiers épisodes et j'ai été agréablement surprise, ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais.
    J'ai hâte de voir la suite...

    RépondreSupprimer
  4. Très bonne première saison, que j'ai regardé en 3 jours tellement le suspens m'a prit!!! A voir absolument en cet été pour enchainer sur la seconde saison en janvier (seulement) to bad!!!

    RépondreSupprimer
  5. >Iwry : moi aussi je m'attendais à quelque chose de plus ennuyeux, je ne suis pas toujours fan des séries sur la justice mais là, impossible de passer à côté. Bon visionnage de la suite :)

    >Goodbauer : en plus c'est en voyant tes reviews et surtout tes notes qui m'ont donné envie d'en savoir plus :) merci alors ! Par contre janvier 2009, c'est bien trop loin...
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  6. Ralala c'est malin moi aussi ça me donne envie de la voire cette série, sinon j'ai fini Lipsick jungle en 3 jours et tu avais raison Kirbi hmmmm kirbi ;o) sinon je ne sais pas si tu connais "Rush sugar" je n'ai pas encore vu d'épisode, mais si tu peux m'en dire plus car tu es "la bible" des séries poulette et qu'on a les mêmes goût, tu me diras....
    Pleins de Bonheur pour tes vacances et a bientôt Cess

    RépondreSupprimer
  7. héhéh une série très prenante, prévoir du temps devant soi pour la voir... Lipstick, je m'en doutais pour Kirby :) Sugar Rush j'en ai entendu parlé, c'est anglais, ça fait 2 saisons et elle date d'il y a 2 ans. Le sujet me plait beaucoup, faut que je recherche ça ^^.
    Merci pour les vac, n'hésite pas à m'envoyer le soleil si tu n'en as pas besoin, mais bon ça n'empêche les apéros et tout et tout...
    bises

    RépondreSupprimer
  8. Une série fabuleuse de bout en bout, c'est aussi l'un de mes gros coups de coeur, et ça risque d'être très dur d'attendre janviers 2009 pour la seconde saison. J'aimais déja beaucoup Glenn Close, mais elle est tout simpelement extraordinaire dans le rôle diabolique de Patty, idem pour Rose Byrne qui campe un rôle pas si naif que ça au final.

    RépondreSupprimer
  9. >Ryan : le rôle de Rose Byrne a d'après moi plus d'un tour dans son sac. Glenn Close grandiose et série grandiose. Comme tu dis, janvier 2009 est bien loin...

    RépondreSupprimer