Tous les articles

[bande-annonce] Snowden d'Oliver Stone (2016)


Edward Snowden est un informaticien, ex-agent de la CIA et de la NSA. Il a rendu publiques en 2013, par le biais de la presse, des informations secrètes de la NSA, qui a collecté grâce à des programmes de surveillance, des données personnelles, informatiques et téléphoniques. Cette affaire a fait l'objet d'un excellent film documentaire : Citizenfour (récompensé par un Oscar en 2015). Le film Snowden correspond à sa version fictionnelle, réalisée par Oliver Stone, avec Joseph Gordon-Levitt dans le rôle d'Edward Snowden. La sortie américaine est prévue pour le 16 septembre prochain (sortie française en fin d'année ??).

[bande-annonce] Game of Thrones, saison 6 (HBO)


La série Game of Thrones revient dès ce soir sur la chaîne HBO, avec une sixième saison. La série a été renouvelée cette semaine pour une septième et dernière saison, qui serait diffusée en deux parties (avec donc plus d'épisodes prévus). En attendant, dix nouveaux épisodes nous attendent pour cette saison 6 dont voici la dernière bande-annonce :

[bande-annonce] Café Society de Woody Allen (Cannes 2016)


Le film d'ouverture du prochain Festival de Cannes a aussi droit à sa première bande-annonce. Café Society est le nouveau long-métrage écrit et réalisé par Woody Allen. Il s'est entouré cette fois-ci des  acteurs Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Blake Lively, Anna Camp, Steve Carell, et Parker Posey. Situé à Hollywood dans les années 30, le récit suit l'histoire de Bobby dont le souhait est de s'éloigner d'une famille source de conflits. Il atterrit dans une agence de stars où il devient coursier, et ne tarde pas à croiser Vonnie, une jeune femme dont il tombe amoureux. Le film sortira en France au top départ des festivités cannoises : le 11 mai 2016. À suivre la bande-annonce, et la très belle affiche minimaliste.


[bande-annonce] The Girl on the Train {La Fille du Train} de Tate Taylor (2016)


Adapté du roman de Paula Hawkins (Sonatine, 2015), The Girl on the Train (La Fille du Train en français) a droit à sa première bande-annonce, avec au générique Emily Blunt, Justin Theroux, Haley Bennett, Luke Evans, Rebecca Ferguson et Allison Janney. Pour l'histoire, Rachel effectue régulièrement le trajet vers Londres, en train, d'où elle aime observer une maison en particulier : ses occupants, et l’activité qui se déploie devant ses yeux. Elle imagine l’histoire de ce couple, en inventant même leurs prénoms. Mais le jour où la jeune femme est portée disparue, Rachel se demande si elle n’a pas été témoin d’une scène-clé peu de temps avant sa disparition... Le film n'a pas encore de date de sortie française (octobre 2016 pour les Usa et l'Angleterre), à suivre la bande-annonce sous-titrée en français :

[first look] Premières images des films sélectionnés pour le 69e Festival de Cannes (2016)


Peu de films sélectionnés au prochain Festival de Cannes n'ont encore dévoilé leurs premières images, encore moins concernant les bandes-annonces. Voici de premières photos pour une partie des films en compétition :

Personal Shopper d'Olivier Assayas (France)
The Handmaiden (Agassi) de Park Chan-wook (Corée du Sud)
American Honey d'Andrea Arnold (Royaume-Uni)
Café Society de Woody Allen (États-Unis)
Elle de Paul Verhoeven (France)
I, Daniel Blake de Ken Loach (Royaume-Uni)
Julieta de Pedro Almodóvar (Espagne)
Juste la fin du monde de Xavier Dolan (Canada)
La Fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
Ma Loute de Bruno Dumont (France)
Mal de pierres de Nicole Garcia (France)

[exposition] Gus Van Sant à la Cinémathèque (Paris, 2016)


Exposition Gus Van Sant à la Cinémathèque française.
Du 13 avril au 31 juillet 2016.

La cinémathèque française accueille depuis le 13 avril, une exposition consacrée au réalisateur américain Gus Van Sant. Surtout illustrative, cette exposition met à l'honneur les photographies et aquarelles du metteur en scène. Au cours des années 80-90, il va photographier des apprentis acteurs, des écrivains et des anonymes, en éditant à chaque fois un polaroid. Un livre est sorti en 1993, aux éditions Twin Palms : 108 portraits by Gus Van Sant. Une fois entré dans le lieu d'expo de la Cinémathèque, à gauche des extraits de films sont proposés sur grand écran, à droite, une pièce carrée regroupe les polaroids classés par ordre alphabétique de la personnalité photographiée. 


D'autres séries de photos sont exposées : des photomontages, des photos de tournage de la majorité de ses longs-métrages. Afin d'illustrer sa filmographie, son travail est mis en valeur grâce à des planches de storyboards, des infographies (étrangement schématisées par des cercles ou symboles de couleur) pour des films qui n'ont pas vu le jour, des plans de tournage (pour The Sea of Trees et Elephant). Même si ces documents possèdent un certain intérêt, il est pourtant dommage de ne pas avoir plus de détails sur sa façon de travailler. Ses thèmes de prédilection ne sont pas non plus mis en valeur, nous laissant au final comme un goût d'inachevé (l'exposition sur Martin Scorsese proposée peu de temps auparavant était tellement plus riche de ce côté).

Toujours par le biais de photographies, réalisées cette fois-ci par Bruce Weber peu de temps avant la sortie de My Own Private Idaho, River Phoenix est bien sûr à l'honneur dans cette exposition. Autre photographe proposé : William Eggleston. Il a réalisé une série de clichés sur le tournage d'Easter, film qui devait être la première partie d'un triptyque intitulé Jokes, écrit par Harmony Korine. Seul Easter a été tourné, Herpes et Slippers ne sont jamais entrés en production. Autre univers marquant : la beat generation que GVS a croisé en faisant la rencontre d'Allen Ginsberg, et surtout William S. Burroughs qu'il a mis en scène dans des courts-métrages, et qui a un rôle dans Drugstore Cowboy. La dernière salle de l'exposition est consacrée aux peintures et dessins de Gus Van Sant.

Le réalisateur a aussi un rapport très proche de la musique. Il a été réalisateur de clips (notamment Fame'90 de David Bowie, ou encore Weird des frères Hanson). Ses films sont également très marqués par une bande son finement choisie. Une autre exposition qui a lieu en ce moment à Paris fait directement écho avec celle-ci : celle du Velvet Underground à la Philarmonie de Paris. Plusieurs liens sont possibles entres les deux lieux : Andy Warhol, la Beat Generation, et puis bien sûr le groupe lui-même qui apparaît dans la bande originale du film Last Days avec le morceau Venus in Furs. Cet extrait clôt d'ailleurs l'expo du Velvet Underground.


Même si l'expo autour de Gus Van Sant m'a paru moins centrée sur le cinéma que je ne l'aurais imaginé, elle reste un évènement incontournable pour tous les amoureux de son cinéma. J'ai terminé cette journée de visite par la master class, Gus Van Sant est ainsi revenu plus en détails sur son cinéma (un échange beaucoup centré sur Elephant), son univers et rapidement sur ses projets. Pas un mot sur The Sea of Trees, juste un rapide commentaire sur la série When We Rise, prévue pour 2017, écrite par Dustin Lance Black (avec qui il avait déjà travaillé pour le film Milk). Et je ne peux que vivement vous conseiller, en plus l'excellente exposition, dédiée au groupe du Velvet Underground.

► Tous les détails de l'expo Gus Van Sant sur le site de la Cinémathèque, du 13 avril au 31 juillet 2016.
► Catalogue d'expo : Gus Van Sant / Icônes, sous la direction de Matthieu Orléan, éd. La Cinémathèque française / Actes Sud - 208 pages - 39€.
► Tous les détails sur l'expo du Velvet Underground, à la Philarmonie de Paris, du 30 mars au 21 août 2016.


► Bande-annonce de l'exposition Gus Van sant :

► Présentation de l'expo par Mathieu Orléan (commissaire de l'exposition) :

[bande-annonce] The Neon Demon de Nicolas Winding Refn (2016)


Sélectionné au prochain Festival de Cannes en compétition officielle, The Neon Demon est le nouveau long-métrage écrit et réalisé par le danois Nicolas Winding Refn (Only God Forgives, Drive). L'histoire raconte celle de Jesse, jeune aspirante mannequin. Fraîchement arrivée à Los Angeles, elle se fait rapidement remarquée. Sa beauté et sa pureté vont aussi en même temps vite provoquer rivalités et convoitises. Certaines d'entre elles sont prêtes à tout pour obtenir ce qu'elles désirent... Au générique, Elle Fanning joue le rôle de Jesse. Elle est entourée de Christina Hendricks, Jena Malone, et Keanu Reeves. La sortie en salles est prévue le 8 juin en France.

[Cannes 2016] Sélection officielle du 69e festival de Cannes


Le Festival de Cannes a annoncé sa prochaine sélection officielle pour sa 69e édition, qui aura lieu du 11 au 22 mai 2016. Le réalisateur australien va présider le jury de la compétition officielle des longs-métrages dont voici la liste :
  • Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne)
  • Julieta de Pedro Almodóvar (Espagne)
  • American Honey d'Andrea Arnold (Royaume-Uni)
  • Personal Shopper d'Olivier Assayas (France)
  • La Fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
  • Juste la fin du monde de Xavier Dolan (Canada)
  • Ma Loute de Bruno Dumont (France)
  • Mal de pierres de Nicole Garcia (France)
  • Rester vertical d'Alain Guiraudie (France)
  • Paterson de Jim Jarmusch (États-Unis)
  • Aquarius de Kleber Mendonça Filho (Brésil)
  • I, Daniel Blake de Ken Loach (Royaume-Uni)
  • Ma' Rosa de Brillante Mendoza (Philippines)
  • Bacalaureat de Cristian Mungiu (Roumanie)
  • Loving de Jeff Nichols (États-Unis)
  • The Handmaiden (Agassi) de Park Chan-wook (Corée du Sud)
  • The Last Face de Sean Penn (États-Unis)
  • Sieranevada de Cristi Puiu (Roumanie)
  • Elle de Paul Verhoeven (France)
  • The Neon Demon de Nicolas Winding Refn (États-Unis)
Films présentés hors compétition :
Un Certain Regard :
  • After the storm de Hirokazu Kore-Eda (Japon)
  • La Tortue rouge de Michael Dudok De Wit (Pays-Bas) - 1er film
  • La Larga Noche de Francisco Sanctis de Francisco Márquez & Andrea Testa (Argentine) - 1er film
  • The Transfiguration de Michael O'Shea (États-Unis) - 1er film
  • Varoonegi (Inversion) de Behnam Behzadi (Iran)
  • Apprentice de Boo Junfeng (Singapour)
  • Voir du pays de Delphine Coulin & Muriel Coulin (France)
  • La Danseuse de Stéphanie Di Giusto (France) - 1er film
  • Eshtebak de Mohamed Diab (Égypte)
  • Harmonium de Koji Fukada (Japon)
  • Omor Shakhsiya de Maha Haj (Israël) - 1er film
  • Me'ever Laharim Vehagvaot de Eran Kolirin (Israël)
  • The Happiest Day in the Life of Olli Mäki de Juho Kuosmanen (Finlande) - 1er film
  • Dogs de Bogdan Mirica (Roumanie) - 1er film
  • Pericle Il Nero de Stefano Mordini (Italie)
  • Captain Fantastic de Matt Ross (États-Unis)
  • Uchenik de Kirill Serebrennikov (Russie)

[bande-annonce] Fantastic Beasts and Where to Find Them {Les animaux fantastiques} de David Yates (2016)


Fantastic Beasts and Where to Find Them est l'adaptation du roman de J.K. Rowling, qui a également signé le scénario de ce premier volet. Spin-off de la saga Harry Potter, Fantastic Beasts... va avoir droit à une trilogie, prévue pour cette année, 2018 et 2020. Le succès des sorciers de Poudlard rend sûrement bien service pour communiquer plus facilement, et largement, sur ce nouveau cycle. L'intrigue suit Newton Scamander (Norbert Dragonneau en français), qui revient tout juste d'un tour du Monde où il a récolté un incroyable bestiaire de créatures fantastiques. Il ne devait faire qu'une halte à New York, les évènements vont en décider autrement... Réduit au titre "Les animaux fantastiques" en version française, le film sortira sur nos écrans le 16 novembre prochain. Au générique, Eddie Redmayne joue le rôle principal, il est entouré de Katharine Waterston, Ezra Miller, Colin Farrell, et Ron Perlman.

[bande-annonce] Green Room de Jeremy Saulnier (2016)


Jeremy Saulnier est un réalisateur, scénariste et chef opérateur américain qui a sorti son premier long-métrage en 2007 avec Murder Party. Ses deux films suivants parlent aussi de crimes, mêlés à du suspens et une pointe d'horreur. Ces deux joyeuses fêtes macabres ont d'ailleurs pour autre point commun un titre coloré : Blue Ruin (2013) et Green Room (2015). Témoin d'un meurtre d'une effrayante violence, un groupe de punks devient la cible des tueurs dont le but est de traquer tous les témoins de la scène. Green Room sort sur les écrans français le 27 avril prochain. Au générique, on retrouve Anton Yelchin, Imogen Poots, Alia Shawkat, Patrick Stewart, Joe Cole et Mark Webber.

[teaser] Westworld, série créée par Lisa Joy et Jonathan Nolan (HBO, 2017)


Basé sur le film du même nom de Michael Crichton (1973), Westworld est une série produite par la chaîne HBO. Créé par Lisa Joy et Jonathan Nolan, ce projet de série futuriste raconte l'histoire de Westworld, un parc d'attractions qui permet de replonger dans diverses époques grâce à des robots. Le tournage de la série a été stoppé en début d'année, suite à des problèmes de production. Le producteur J.J. Abrams a récemment indiqué qu'elle ne sera programmée qu'en 2017. Le générique est composé des acteurs suivants : Ben Barnes, Evan Rachel Wood, Ed Harris, Anthony Hopkins, James Marsden, Thandie Newton. À suivre un teaser :

Brooklyn de John Crowley (2015)


Film de John Crowley (2015).
Avec Saoirse Ronan, Hugh Gormley, Brid Brennan, Emory Cohen, Julie Walters, Jessica Paré, Jim Broadbent, Domhnall Gleeson...
Une jeune immigrante irlandaise quitte son pays pour vivre à Brooklyn après avoir trouvé un emploi de vendeuse dans un grand magasin. À New York, elle va rapidement rencontré un jeune homme d'origine italienne avec qui elle va s'imaginer un futur. Mais lorsque sa sœur tombe gravement malade en Irlande, elle va devoir choisir entre ses deux vies.
Les années 50 ont le vent en poupe ces derniers temps au cinéma. Après Carol et Hail, Caesar!, le film Brooklyn s'est aussi intéressé à cette période avec l'histoire d'une Irlandaise déchirée entre son pays natal et son pays d'adoption. Née de parents irlandais, l'actrice Saoirse Ronan incarne avec justesse et élégance le personnage de cette jeune femme. Le film s'intéresse autant à son départ vers une nouvelle vie que l'acclimatation difficile, mais malgré tout rapide, à cette autre culture qui constitue l'Amérique. Le scénario a été écrit par Nick Hornby qui a adapté le roman éponyme de Colm Tóibín (sorti en 2011 en France). Malgré un côté édulcoré de l'intrigue, Brooklyn se suit avec plaisir, tout en légèreté et douceur. Même le petit-ami est touchant (et sort du cliché de l'Italien macho), tout comme les jeunes femmes qui résident au sein de la pension new-yorkaise. Le film ne fera certes pas partie des essentiels de cette année 2016, mais offre une séance de cinéma agréable et soignée. À suivre un extrait entre deux des personnages principaux :


 
Copyright © 2008-2015. Into the Screen - All Rights Reserved - Tous les textes de ce blog sont de la propriété de son auteur, sauf indication contraire.
Template Created by ThemeXpose