À la une :

[Broadway] Emma Stone dans le rôle de Sally Bowles (Cabaret, 2014)

L'actrice Emma Stone fait ses débuts sur la scène de Broadway dans la comédie musicale Cabaret, où elle a repris le rôle de Sally Bowles depuis le 9 novembre dernier (en remplacement de Michelle Williams). The Emcee est toujours joué par Alan Cumming (l'acteur est né pour ce rôle) et la direction de la pièce est supervisée par Sam Mendes et Rob Marshall (qui s'est aussi occupé des chorégraphies). Afin d'annoncer l'arrivée d'Emma au casting, Vanity Fair a commandé ce photoshoot, réalisé par Pari Dukovic. Pour info la comédie musicale se produit jusqu'au 29 mars prochain.


Lire la suite »

[bande-annonce] Men, Women & Children de Jason Reitman (2014)


Seulement un an après Labor Day, Jason Reitman enchaîne avec Men, Women & Children, long-métrage qui réunit Adam Sandler, Jennifer Garner, Rosemarie DeWitt, Judy Greer, Dean Norris, Emma Thompson, Ansel Elgort et Kaitlyn Dever. Adapté d'un roman de Chad Kultgen, le récit se concentre sur un groupe d'individus dont les relations et la manière de communiquer ont sensiblement évolué par le biais d'internet. Le film sera sur les écrans français dès le 10 décembre prochain.


Lire la suite »

Le Sel de la Terre de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (2014)


Documentaire de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado (2014)
Musique de Laurent Petitgand.
Film écrit par Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado, David Rosier & Camille Delafon.
Le photographe brésilien Sebastião Salgado est à l'honneur dans ce film documentaire, proposant un regard sur ses quarante années d'expérience photographique.
L'année 2014 est une belle année pour les amoureux de la photographie. Après Finding Vivian Maier, sorti en juillet en France, Le Sel de la Terre met en valeur la vie et le travail de Sebastião Salgado. Son fils a participé à l'écriture du film et l'a réalisé en compagnie de Wim Wenders, autre grand passionné de la photographie et auteur de plusieurs livres photo. Pour revenir à Sebastião, il était également exposé à la Maison Européenne de la Photographie à Paris l'année dernière, sur son plus récent travail : Genesis. 245 photographies y étaient présentées, en (très) grand format, il était difficile de pleinement s'immerger au milieu d'une foule de visiteurs et d'avoir un recul devant ces magnifiques clichés. Cela dit, l'aventure valait le détour, ses images marquant fortement les esprits.

Après une rapide introduction de Wim Wenders à propos de l'origine du projet (tombé amoureux de ce cliché, le film va naître après sa rencontre avec Salgado), le film raconte l'enfance et la jeunesse de Sebastião. Frère de sept sœurs, il a une maîtrise d'économie obtenue à l'université de Sao Paulo, des études qu'il a ensuite continuées à Paris. La photographie entre rapidement dans sa vie, il va enchaîner de longs périples aux quatre coins du monde, loin de sa femme et ses deux fils, afin de rapporter des reportages photographiques. Il se consacre beaucoup aux différentes populations qu'il va croiser, à travers le travail, les conflits ethniques, les exodes, les maladies... Le documentaire enchaîne des interviews du photographe, des images d'archives, il offre également un beau panorama sur ses clichés. Les pauses sur certaines images paraissent longues, il est parfois difficile de soutenir le regard devant la détresse de ces peuples (le génocide rwandais, la famine au Sahel, les rescapés de la guerre en ex-Yougoslavie, le taux de mortalité très fort au Brésil). Malgré la dureté de certains clichés, l'ensemble se suit avec beaucoup de plaisir, offrant un portrait richement documenté du photographe, encore plus apprécié sur grand écran, un format inhabituel pour profiter autrement et pleinement un univers photographique.

Rapidement effacés derrière leur caméra, les deux réalisateurs n'offrent pas d'indication technique quant au travail de Sebastião Salgado, sans exposer non plus de commentaire plus critique (hormis leur engouement pour le travail du photographe). Le Sel de la Terre propose malgré tout une fascinante plongée dans l'aventure humaine et ses combats, grâce à des photographies très marquantes. Je garde notamment en mémoire les images des mines d'or de la Serra Pelada, faisant penser à une gigantesque fourmilière d'êtres humains, les puits de pétrole en feu au Koweït en 1991 (Sebastião raconte combien il a été difficile pour lui de quitter les lieux, les scènes auxquelles il a assisté étaient comme un besoin, une drogue à photographier), et puis la dernière partie avec Genesis et son travail centré cette fois sur la nature et les communautés complètement isolées du reste du monde. Une vraie bouffée d'air frais et de beauté pour conclure ce film documentaire. 4-5/6

Bonus :
Lire la suite »

[Photoshoot] Brit Marling par James Wright (So It Goes)


Photographiée par James Wright, l'actrice américaine Brit Marling est en une de So It Goes magazine. Récemment à l'affiche du film I Origins, elle est au générique de la série britannique Babylon, depuis hier, sur Channel 4. Elle interprète également l'un des rôles principaux dans le long-métrage Posthumous (écrit et réalisé par Lulu Wang), avec Jack Huston (pas de date de sortie française). 

Lire la suite »

[bilan] Outlander, série créée par Ronald D. Moore (Starz)


Série créée par Ronald D. Moore.
Adaptation des romans de Diana Gabaldon (Le Chardon et le Tartan, traduit de Outlander).
Avec Caitriona Balfe, Sam Heughan, Graham McTavish, Duncan Lacroix, Tobias Menzies, Grant O'Rourke, Stephen Walters, Gary Lewis, Lotte Verbeek...
Saison 1 de 16 épisodes (durée : 1h). 
Diffusion de la seconde moitié de saison dès le 4 avril prochain.
Série renouvelée pour une saison 2.
1945, la guerre vient tout juste de s'achever, Claire, infirmière, retrouve son mari Frank Randall qu'elle a peu vu durant le conflit. Ils profitent d'une seconde lune de miel en Écosse pour se retrouver. Logeant à Inverness, il est en pleine investigation généalogique sur ses ancêtres, alors qu'elle s'intéresse plutôt à la botanique. Assistant tous deux à une danse sur le site mégalithique de Craigh na Dun, elle revient seule, plus tard, et se retrouve transportée dans l'Écosse de 1743.
Créateur de Battlestar Galactica, Ronald D. Moore est de retour avec cette série qui a été tournée en Écosse, une culture qui va être le cœur du récit. Seuls 8 épisodes permettent pour l'instant de se donner une idée sur la série. Pour moi il m'a fallu attendre au moins les quatre premiers pour entrer pleinement dans l'histoire, et apprécier ses personnages ainsi que la tournure des évènements. Dès le départ, le personnage de Claire indique en voix off des détails sur l'histoire, ainsi que ses sentiments personnels. Même si cela permet de développer un peu plus l'intrigue, cette voix off s'avère un poil casse-pieds au début. Et puis on s'y fait, et les épisodes s'enchaînent sans que l'on ne s'en rende compte.

Plusieurs thématiques peuvent définir Outlander, à commencer par l'histoire. L'Écosse fait partie des Îles Britanniques, d'où les nombreux red coats (soldats anglais) présents sur le territoire. Organisés en clans, les Écossais cherchent toujours à se liguer contre le pouvoir anglais, en récoltant notamment des fonds pour la cause jacobite (menant aux différentes batailles et révoltes qui ont eu lieu entre 1688 et 1746). Autre thème abordé, la série ne cache pas son côté romantique. Mariée à Frank Randall -la série commence en plus avec un voyage de noces-, Claire va rencontrer un autre homme dans l'Écosse de 1743. Dès lé générique, j'ai eu un sursaut de déception en voyant cette image, me faisant trop penser aux films adaptés de Nicholas Sparks. Par ailleurs, la série ne lésine pas sur les scènes de soins effectuées sur un bel highlander ne portant qu'un kilt, par la jolie infirmière, qui est encore avec sa tenue trop légère de 1945, le tout au coin du feu. Bref, le tableau est rapidement imagé. Une bonne dose de drame et d'aventure complète tout ça, accompagnée d'une pointe de fantasy, comprenant sorcellerie et bon dans le temps.

Malgré un léger doute devant les premiers épisodes, Outlander séduit pourtant, notamment grâce à son casting. Ancien mannequin, Caitriona Balfe (The Beauty Inside) est parfaite dans le rôle de cette infirmière anglaise prisonnière dans une époque, éprise entre deux hommes et deux cultures. En plus d'apporter beauté et élégance, elle s'impose dans ce monde d'hommes, des highlanders peu habitués à ce que les femmes leur parlent et agissent ainsi. Et comme nous spectateurs, elle va devoir prendre ses marques durant les premiers épisodes. Du côté des rôles masculins, Tobias Menzies (Rome) incarne deux rôles différents, un dans chaque époque, avec des caractères bien distincts. Quant à l'acteur Sam Heughan, il interprète l'highlander à la chevelure rousse avec beaucoup de charme, mettant aussi en valeur son accent écossais (à ce propos, l'usage des sous-titres me semble primordial...).

La série Outlander s'ouvre sur un épisode intitulé Sassenach, définition d'étranger, généralement utilisé de manière péjorative, et destiné envers un anglais présent sur des terres étrangères. En plus de son expérience avancée dans les domaines de la médecine et botanique, le personnage de Claire apporte une autre dimension grâce au voyage dans le temps, et à ses connaissances de l'histoire britannique et écossaise. Grâce aux décors naturels de l'Écosse qui ne gâchent vraiment rien, Outlander dépayse et nous transporte dans un univers que je suis à présent pressée de retrouver. Mais pas avant le 4 avril prochain... À suivre les vidéos du générique dont le morceau musical Skye Boat Song est composé par Bear McCreary et interprété par sa femme Raya Yarbrough, une rapide bande-annonce et l'affiche de cette première saison.

Générique :

Bande-annonce :

Affiche :
Lire la suite »

[bande-annonce] Ex Machina d'Alex Garland (2015)


Scénariste des longs-métrages 28 Jours plus tard, Sunshine ou encore de Never let me go, Alex Garland met en scène son premier film : Ex Machina, qu'il a également écrit. L'histoire a pour thématique principale l'intelligence artificielle. Un programmateur informatique est choisi pour évaluer les caractéristiques humaines d'une jeune femme robot dénommée Ava. La jolie androïde est interprétée par Alicia Vikander, elle est accompagnée de Domhnall Gleeson et Oscar Isaac. Pas encore de date de sortie française annoncée.

Lire la suite »

[Photoshoot] Eva Green par Julia Fullerton-Batten (Campari)

Nouveau visage de la marque Campari, Eva Green a été photographiée par Julia Fullerton-Batten pour les besoins de leur calendrier 2015. L'actrice française a eu une année 2014 bien chargée au cinéma, et sur le petit écran avec la série Penny Dreadful. Récemment à l'affiche de White Bird, de Gregg Araki, elle était aussi aux génériques de The Salvation, Sin City, et 300 : La Naissance d'un empire. En dehors de la série qui est renouvelée pour une seconde saison, aucun film n'est encore annoncé du côté de l'actualité cinématographique d'Eva.

 
Lire la suite »

[Générique] The Affair (Showtime)


La série The Affair vient tout juste de commencer sur la chaîne Showtime. Le second épisode a été diffusé dimanche soir, l'occasion de révéler le générique. Le morceau musical est interprété par Fiona Apple : Container, une chanson qu'elle a spécialement écrite pour le show (paroles ci-dessous). Le générique nous embarque en bord de mer, aux Hamptons plus précisément, et mêle des images légèrement accélérées de la plage, de vagues, des pages d'un livre, et de corps qui s'enlacent. L'épisode s'achève avec Angus & Julia Stone et leur morceau Big Jet Plane.
I was screaming into the canyon
At the moment of my death
The echo I created
Outlasted my last breath

My voice it made an avalanche
And buried a man I never knew
And when he died his widowed bride
Met your daddy and they made you

I have only one thing to do and that's
To be the wave that I am and then
Sink back into the ocean 

Lire la suite »

The Homesman de Tommy Lee Jones (2014)


Film réalisé par Tommy Lee Jones (2014).
Adapté du roman de Glendon Swarthout.Scénario de Tommy Lee Jones, Kieran Fitzgerald & Wesley A. Olive.
Musique de Marco Beltrami. Photographie de Rodrigo Prieto.
Avec Tommy Lee Jones, Hilary Swank, Grace Gummer, Miranda Otto, Sonja Richter, David Dencik, John Lithgow, Tim Blake Nelson, James Spader, William Fichtner, Jesse Plemons, Evan Jones, Hailee Steinfeld, Meryl Streep...
Trois femmes devenues folles après avoir vécu des drames, retournent vers l'est, accompagnées de Cuddy, une femme célibataire et indépendante, et d'un homme solitaire et grossier qu'elle sauve de la pendaison. 
Habituellement, les récits de westerns font route vers l'ouest, vers une terre promise, ou se situent plutôt du côté de l'océan Pacifique. Avec The Homesman, l'histoire prend une autre tournure, le périple mène ses personnages vers l'est afin de ramener ces trois femmes ayant perdues la raison vers leur famille. Tommy Lee Jones signe ici son second long-métrage après Trois Enterrements. Si ce film sorti en 2005 avait marqué les esprits par son ambiance et l'émotion qu'il dégageait, je ne peux malheureusement pas en dire autant pour The Homesman.

Sur le papier, le film met pourtant en scène des personnages-clés poignants, dont les récits laissent à penser qu'ils vont dégager une certaine énergie, une force de caractère qu'on aime tant voir au cinéma. Malgré une atmosphère bien installée (excellentes photographie et bande son), l'ensemble s'avère assez plat et quelconque. Malgré l'implication des acteurs dans leurs rôles, le récit suit une certaine convenance, Tommy Lee Jones est là pour faire sourire, Hilary Swank pour attendrir. La trame de l'histoire ne surprend pas beaucoup, en dehors d'un évènement qui pose question, mais qui a le mérite de bousculer un peu ce scénario un peu trop convenu. Dommage que le film manque d'audace, j'aurais aimé voir plus de profondeur dans ce récit, et dépasser cette froideur ambiante. 3/6
Lire la suite »

[Rentrée des séries] The Walking Dead (AMC)


De retour dès ce soir sur la chaîne AMC, la série The Walking Dead va entamer sa cinquième saison. Seize épisodes sont prévus au programme, la première moitié étant diffusée jusqu'au 30 novembre. La suite de la saison reviendra en 2015.

Lire la suite »

[Rentrée des séries] The Affair (Showtime)



La série The Affair fait partie des nouveautés de cette rentrée. Diffusée à partir du dimanche 12 octobre, sur la chaîne Showtime, cette première saison comprend 10 épisodes et réunit les acteurs Dominic West (The Hour), Ruth Wilson (Luther), Maura Tierney (E.R.) et Joshua Jackson (Fringe). Centrée sur deux couples, l'histoire raconte les conséquences d'une relation adultère entre Noah (Dominic West) et Allison (Ruth Wilson).

Lire la suite »

[bande-annonce] Inherent Vice de Paul Thomas Anderson (2014)


Deux ans après The Master, le réalisateur et scénariste Paul Thomas Anderson revient avec Inherent Vice, l'adaptation du roman de Thomas Pynchon. Dans les années 70 à Los Angeles, le détective Larry "Doc" Sportello occupe son temps entre des moments de farniente sur les plages californiennes un joint à la main, et des enquêtes dont celle en cours le conduit à partir à la recherche du milliardaire Mickey Wolfmann. Au générique, P.T. Anderson retrouve Joaquin Phoenix, entouré de Jena Malone, Josh Brolin, Reese Witherspoon, Owen Wilson, Benicio del Toro, Eric Roberts, Maya Rudolph, Martin Short, Sam Jaeger, et Katherine Waterston. La photographie est signée à nouveau par Robert Elswit, et la musique par Jonny Greenwood (membre du groupe Radiohead). La sortie du film est prévue en France pour le 4 mars, deux mois après les Usa.


Lire la suite »

Pilules Bleues de Jean-Philippe Amar (2014)


Film TV de Jean-Philippe Amar (2014)
Scénario de Jean-Philippe Amar et Charlotte Sanson
Avec Guillaume Gouix, Florence Loiret Caille, Emmanuel Salinger, Benjamin Bellecour, Emilie Caen, Timothé Vom Dorp...
An 2000, Laura et JB se rencontrent à une soirée du nouvel an. Ils tombent amoureux et entament une relation. La jeune femme lui annonce rapidement qu'elle et son fils sont séropositifs.
Adapté de l'excellente bande dessinée éponyme de Frederik Peeters sortie en 2001, ce téléfilm a été diffusé sur Arte le 26 septembre dernier (et sera rediffusé le mardi 7 octobre prochain). Que penser des adaptations de bandes dessinées pour le cinéma ou la télévision ? Peu de choses positives malheureusement avec ce nouvel exemple qu'est Pilules Bleues. Cette bande dessinée autobiographique en noir et blanc retrace la rencontre et l'histoire d'amour entre le dessinateur et Cati (Laura dans le téléfilm), jeune femme séropositive et maman d'un petit garçon également atteint. L'ouvrage fonctionne à merveille, avec beaucoup de poésie et de justesse quant au propos abordé : le sida. Les personnages sont attachants et le style graphique  propose de nombreuses métaphores pleines d'imagination.

Retranscrit à l'écran, le résultat n'est pas celui escompté et délivre des images et des personnages plutôt fades. Même les passages animés tombent comme des cheveux sur la soupe, et le jeu des acteurs n'est malheureusement pas toujours au top. Il est dommage de voir que même dans les propos envers le monde de la bande dessinée, ce métier ne soit vu que comme une passion (dixit une ligne de dialogue entre Laura et Alexia). Les scénaristes ont aussi pris la liberté d'ajouter des scènes, comme l'annonce aux parents, manquant là encore de finesse et d'originalité. Vis-à-vis du sida, le sujet est bien illustré, le film ne cédant pas à un mélodrame poussif. Pilules Bleues est, malgré tout, encore la preuve que la meilleure chose à faire est de lire la bande dessinée d'origine.

• Pour aller plus loin :
La bande dessinée Pilules Bleues a eu droit à une ressortie en 2013, avec 10 pages inédites, par les éditions Atrabile. L'auteur a ainsi raconté en quelques planches supplémentaires ce que sont devenus sa femme, son beau-fils, et leur fille.

• Bande-annonce du téléfilm :
Lire la suite »

[Rentrée des séries] Homeland, saison 4 (Showtime)


Dès ce soir débute la saison 4 de la série Homeland, sur la chaîne Showtime, et ce, pour 12 épisodes. Pour cette nouvelle saison, l'histoire va se situer au Pakistan. Au générique, Claire Danes, Mandy Patinkin, Rupert Friend, et Nazanin Boniadi sont de retour, rejoints par Suraj Sharma (Life of Pi), Mark Moses, Raza Jaffrey (Smash), et Nimrat Kaur (The Lunchbox).



Lire la suite »

[Rentrée des séries] Gracepoint (Fox) : remake de Broadchurch


Gracepoint fait partie des nouveaux programmes de la chaîne Fox, avec une première saison de dix épisodes. Difficile de la qualifier de nouveauté devant cette reproduction quasi identique de la série britannique originelle : Broadchurch. La présence de Gracepoint parmi les séries de la rentrée permet au moins de revenir sur la série anglaise, l'un de mes coups de cœur de l'année 2013. David Tennant reprend le rôle du détective qui va enquêter dans cette petite ville de la côte californienne : un garçon de dix ans a été retrouvé mort sur la plage. Gracepoint va devenir le centre d'attention de tous les médias, les langues se délient, les soupçons s'accumulent... Au générique, David Tennant est entouré d'Anna Gunn, Sarah-Jane Potts, Nick Nolte, Jacki Weaver, Kevin Zegers, Jessica Lucas. Première diffusion dès le 2 octobre.

Lire la suite »

[bande-annonce] The Imitation Game de Morten Tyldum (2014)


The Imitation Game est l'histoire d'un mathématicien, cryptologue et informaticien britannique, Alan Turing (Benedict Cumberbatch), qui a, pendant la seconde guerre mondiale, aidé les Alliés à déchiffrer les codes de la machine allemande Enigma. Réalisé par le norvégien Morten Tyldum, on retrouve au générique en plus de Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode, et Mark Strong. Sortie française du film dès le 28 janvier 2015.



Lire la suite »
©2008-2014 - Tous les textes de ce blog sont de la propriété de son auteur.